Diva (Ciné+ Club) Le succès surprise de Jean-Jacques Beineix

·1 min de lecture

Jules, est un jeune postier passionné d'art lyrique. il a enregistré le récital donné par la chanteuse d'opéra noire Cynthia Hawkins, connue pour avoir toujours refusé de livrer sa voix à la postérité; l'autre compromet un policier corrompu... Quelque temps plus tard, se déroule, à la gare Saint-Lazare, un étrange incident. Une jeune femme, traquée par deux policiers, parvient à dissimuler dans la sacoche du vélomoteur de Jules un objet, qui se révèle être une bande magnétique. Rattrapée par ses poursuivants, elle est assassinée à coups de poinçon. Parce qu'il possède ces deux cassettes très convoitées, Jules voit sa vie en danger...

En 1981, le novice Jean-Jacques Beineix sait qu’il a signé un grand film, avec ce thriller mâtiné de romance, dont le héros est un jeune postier passionné d’opéra. Las, la critique l’étrille. Diva n’est plus distribué que dans une seule salle à Paris. Le cinéaste présente alors son film dans les festivals à l’étranger. Un an après sa sortie et un triomphe aux États-Unis, 2 millions de spectateurs se ruent dans les salles françaises. Une divine surprise.

Diva : samedi 2 octobre à 20h50 sur Ciné+ Club.

Julien Barcilon

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles