Il dit avoir agi "sans mobile raciste" : ce que l'on sait du tireur d'Atlanta

·2 min de lecture

Robert Aaron Long a "affirmé avoir agi sans mobile raciste", a déclaré un responsable policier local dans une conférence de presse, en précisant que le jeune homme avait "reconnu sa responsabilité" dans ces fusillades qui ont fait huit morts mardi, à Atlanta. 

Un tireur de 21 ans a "assumé" avoir ouvert le feu dans trois salons de massage oriental de la région d'Atlanta, a rapporté mercredi la police de cette ville du sud-est des Etats-Unis, des attaques qui ont fait huit morts et profondément choqué la population américaine d'origine asiatique. Robert Aaron Long a "affirmé avoir agi sans mobile raciste", a déclaré un responsable policier local dans une conférence de presse, en précisant que le jeune homme avait "reconnu sa responsabilité" dans ces fusillades.

Il a perpétré ces trois attaques mardi, dans un contexte d'inquiétudes croissantes au sein de la population américaine d'origine asiatique, qui dénonce une hausse des agressions racistes à son encontre. Parmi les victimes figurent six femmes d'origine asiatique. "Je sais que les Américains d'origine asiatique sont très inquiets", a réagi mercredi le président Joe Biden. "Je pense que c'est très, très préoccupant", a-t-il confié depuis la Maison Blanche.

Addiction sexuelle

Robert Aaron Long a été appréhendé mardi soir à l'issue d'une course poursuite, à plus de 240 km au sud d'Atlanta, la capitale de l'Etat de Géorgie. Il devait être inculpé de meurtres, selon les autorités et la presse locales. Il est suspecté d'avoir d'abord pris pour cible un salon de massage asiatique à environ 50 km d'Atlanta, où les secours ont compté quatre morts et deux blessés. Plus tard dans l'après-midi, il a ouvert le feu dans deux autres salons de massage voisins à Atlanta, y faisant quatre autres victimes. "A leur arrivée, les policiers ont retrouvé trois femmes mortes à l'intérieur" du premier salon de massage avec "des blessures par balle visibles". "Toujours sur place, les policiers ont été informés de tirs effectués de l'autre côté(...)


Lire la suite sur Paris Match