Dissolution. Les Portugais attendus aux urnes fin janvier pour sortir de l’impasse politique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président Marcelo Rebelo de Sousa a décidé dans la soirée du jeudi 4 novembre de dissoudre le Parlement et de convoquer des élections législatives anticipées pour le 30 janvier prochain. Le but : mettre fin à une période de “flou politique” de quatre-vingt-quinze jours, la plus longue pour le pays au XXIe siècle, souligne Público.

C’était attendu, c’est désormais officiel : les Portugais seront bel et bien appelés aux urnes le 30 janvier prochain pour la troisième fois en un an, après la présidentielle et les municipales. Cette fois, pour des élections législatives anticipées, qui devaient initialement avoir lieu à l’automne 2023.

Une échéance électorale souhaitée par le président conservateur Marcelo Rebelo de Sousa, qui a dissous le 4 novembre dans la soirée le Parlement après le rejet, par celui-ci, du projet de loi de finances du gouvernement socialiste.

À lire aussi: Rupture. Le divorce des gauches entraîne le Portugal dans une crise politique

Une “décision radicale”, souligne le Jornal de Notícias, mais néanmoins saluée dans son éditorial :

Sans dramatiser, en sachant combien le citoyen ordinaire rejetterait une crise qu’il ne comprendrait pas, Marcelo Rebelo de Sousa a justifié cette solution pour retrouver de la stabilité et de la sécurité au sein de la gouvernance : il s’agit tout simplement de laisser la démocratie fonctionner.”

Le PS toujours favori des sondages

Un sondage publié dans les colonnes du quotidien présente le Premier ministre, Antonio Cost,a comme “le favori pour l’emporter, mais sans majorité absolue”. Costa, qui, le 27 octobre dernier, avait été lâché lors du

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles