Dissolution de l'Assemblée nationale : de nouvelles élections changeraient-elles la donne ?

C'est la question que l'on se pose en ce moment : Emmanuel Macron va-t-il dissoudre l'Assemblée nationale ? La rumeur a enflé tout le week-end. Selon le Journal du Dimanche, le président de la République y réfléchit sérieusement. Le scénario serait même déjà prêt. La majorité aurait d'ailleurs établi un protocole de dissolution avec un planning très précis.

Du côté de Renaissance, tout semble prêt pour une nouvelle campagne

Renaissance prévoit par exemple une réunion avec le MoDem de François Bayrou et Horizons d'Édouard Philippe . Le parti présidentiel a également fixé qu'à J+3 après la dissolution, sa commission d'investiture désignera les candidats aux législatives. Un séminaire de formation des aspirants députés est même acté pour se dérouler à J+5. Tout semble prêt pour une nouvelle campagne. Et si Emmanuel Macron y réfléchit, les Insoumis, comme Clémentine Autain, la réclament.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"On est prêts. Non seulement on a les idées, le projet, les candidatures, mais nous avons même stocké du papier en cas de dissolution précipité. Il ne faut jamais avoir peur de retourner devant le peuple", a déclaré la députée LFI sur Radio J.

Même son de cloche de l'autre côté de l'hémicycle, avec le député du Rassemblement national , Sébastien Chenu. "Nous sommes prêts et nous sommes prêts à partir en campagne, nous sommes prêts à gouverner le pays", a-t-il insisté sur BFM. Selon un sondage de l'Ifop pour le JDD, le RN serait en pro...


Lire la suite sur Europe1