La dissolution de l'Assemblé Nationale sous Macron : une alternative envisageable

Pexel

Nous sommes tentés à l'idée de savoir pourquoi et comment surviendrait cette dissolution de l'Assemblée Nationale dans l'espace public. Et, comment cette action publique sera perçue par la population française ? Mais avant-tout, nous pourrons définir la fonction de l'Assemblée Nationale française. Pour cela, nous ferons un peu d'histoire dans la perspective de contextualiser tout ça.

L'histoire de l'Assemblée Nationale française suscite énormément de mots. Et l'objectif ici n'est pas de vous noyer dans un océan de paragraphe. Pour cela, il est préférable d'aller très vite à l'essentiel. Donc, en quelque ligne, sans toutefois reprendre toute l'histoire, vous retiendrez le nécessaire.

À l’époque des monarchies, La France était dirigée par des rois. Et ces derniers détenaient tous les pouvoirs à l'aide d'un système féodal. Il s'agit du pouvoir législatif, exécutif et judiciaire que nous connaissons aujourd'hui. Grâce aux mutations de l'espace public, le règne des monarques va s'affaiblir pour donner lieu à une répartition des pouvoirs publics. À cet effet, comme le mentionne le site de l'Assemblée Nationale, "le 17 juin 1789 un mois après la réunion de Versailles des états généraux, les députés du tiers état considérant qu'ils représentent « les quatre-vingt-seize centièmes au moins de la nation » se proclament Assemblée nationale". Cet acte révèle dès lors une preuve d'autonomie et de souveraineté vis-à-vis du roi via une constitution limitant les pouvoirs de celui-ci. Désormais, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Guerre en Ukraine : que présage le retrait des troupes russes de Kherson ?
La SNCF : des perturbations prévues tout le mois de novembre ?
Grande distribution : voici les produits les plus touchés par les ruptures de stock
Quels sont les grades de l'armée du plus petit au plus grand ?
Combien de temps faut-il pour faire le tour du monde ?