Élections législatives 2024 : Emmanuel Macron ferait-il un bon joueur de poker ?

Coup de bluff - Le président de la République a abattu une carte qui a surpris tout le champ politique, tel un joueur de poker très agressif. On décrypte sa stratégie avec un spécialiste

L’Assemblée nationale version juin 2022 n’est plus. Le président de la République Emmanuel Macron a abattu la carte de la dissolution dimanche, quelques minutes après la claque d’un scrutin européen largement favorable au Rassemblement national de Jordan Bardella. Le chef de l’État avait déjà été fragilisé par les dernières législatives, où sa majorité s’était considérablement effritée au point de ne plus être absolue, mais relative. Il a donc décidé de convoquer à nouveau les électeurs aux urnes. Un coup de poker que décrypte pour 20 Minutes Loïc Xans, entrepreneur et créateur de contenus spécialisé dans le poker.

Tu bluffes, Martoni !

Actuellement à Las Vegas pour suivre les World Series of Poker, une compétition qui rassemble des dizaines de milliers de joueurs pendant deux mois, l’expert valide l’analogie du coup de poker. « On pourrait penser que les trois premières cartes ont été tirées et que la main qu’a le président ne lui plaît pas du tout. Donc au lieu de laisser l’autre parler et voir comment l’action se déroule, il fait tapis directement, un peu à l’aveugle. Il y a certainement une stratégie derrière pour garder le leadership sur l’action, mais avec une grosse incertitude car on n’a pas encore joué la turn (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Européennes 2024 : « Bardellamania » et « conséquences imprévisibles » pour la presse étrangère
Dissolution de l’Assemblée nationale : Que deviennent les députés et les chantiers en cours ?
Européennes 2024 : Macron fait-il référence à la série « La Fièvre » ?
Européennes 2024 : Valérie Hayer, une campagne aux allures de chemin de croix
Dissolution de l’Assemblée : La joie puis l'ombre d'un doute… Récit de la folle soirée au QG du RN
Dissolution de l’Assemblée nationale : Ce sondage secret qui dévoile la (future ?) composition de l’hémicycle
Dissolution de l’Assemblée nationale : Emmanuel Macron « veut tendre un piège au RN »
Dissolution de l’Assemblée nationale : Quels sont les précédents sous la Ve République ?