Dissolution de l’Assemblée: la Bourse de Paris en repli, le taux d’emprunt de la France en hausse

Au lendemain des élections européennes, le CAC 40 a baissé de près de 2% ce lundi 10 juin. Les taux d’intérêts des emprunts de l’État français à dix ans ont bondi.

La dissolution de l’Assemblée nationale et l’annonce d’élections législatives en France dans trois semaines ont fait plonger ce lundi la Bourse de Paris. À 14h, le CAC 40 avait perdu 1,63%. Les baisses les plus marquées concernent le secteur bancaire : Société Générale (-7,4%), BNP Paribas (-4,8%), le Crédit Agricole (-3,7%), suivies par les entreprises dans les secteurs des autoroutes, de l'électricité et du gaz.

À lire aussiDissolution de l'Assemblée: le coup de poker du président français que personne n'attendait

« Les investisseurs ont horreur de l’incertitude, ils ont été aussi surpris que les Français par le discours d’Emmanuel Macron, explique Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Ostrum Asset Management. Il y a beaucoup d'interrogations sur la façon dont l'économie française va pouvoir fonctionner dans le futur, et sur le positionnement de la France au sein de l'Europe. »


Lire la suite sur RFI