Des disputes, un homicide puis une disparition: ce que l'on sait du road trip mortel de Gabby Petito et Brian Laundrie

·5 min de lecture
Capture d'écran d'une vidéo de la police montrant Gabrielle Petito le 12 août 2021 à Moab, dans l'Utah - Handout © 2019 AFP
Capture d'écran d'une vidéo de la police montrant Gabrielle Petito le 12 août 2021 à Moab, dans l'Utah - Handout © 2019 AFP

Un van, les grands espaces naturels de la côte ouest américaine et au bout du road trip, un drame. Le corps de Gabrielle Petito, jeune instagrammeuse de 22 ans, a été retrouvé dans le Wyoming le 19 septembre dernier, trois à quatre semaines après sa mort.

Son petit-ami, Brian Laundrie, était revenu sans elle de leur voyage début septembre, sans donner d'explication, avant de disparaître à son tour. BFMTV.com fait le point sur cette affaire aux multiples rebondissements et encore pétrie de mystère.

· Disparition inquiétante

Au mois de juillet, Gabrielle Petito entame un road trip en van avec son petit ami, Brian Laundrie. Pendant presque deux mois, les amoureux postent régulièrement des photos de leurs pérégrinations. Mais le 1er septembre, Brian Laundrie regagne seul leur domicile de North Port, en Floride.

La jeune femme surnommée "Gabby", dont le dernier contact avec sa famille remonte à la fin août, aurait été vue pour la dernière fois dans le très majestueux parc national de Grand Teton, dans le Wyoming. Brian, lui, ne s'explique pas sur sa disparition.

"Brian refuse de dire à la famille de Gabby où il l'a vue pour la dernière fois. Brian refuse aussi d'expliquer pourquoi il a laissé Gabby seule et a conduit le van jusqu'en Floride. Ce sont des questions cruciales qui exigent des réponses immédiates", réagit la famille de la voyageuse dans un communiqué.

· Troublante dispute

Rapidement, le jeune homme est considéré comme une personne "digne d'intérêt pour l'enquête" par la police. Il est interrogé par les enquêteurs mais son silence ne joue pas en sa faveur. D'autant qu'une vidéo, rendue publique par les forces de l'ordre de Moab, petite ville de l'Utah, accentue le trouble autour du rôle qu'il pourrait avoir joué.

Gabrielle Petito y apparaît en larmes dans une voiture de la police, appelée pour régler une dispute conjugale.

"Elle s'énerve parfois", déclare Brian Laundrie aux agents, expliquant qu'ils ont eu un différend et qu'elle l'a frappé avec son téléphone.

Mais, selon The Independent, de nouvelles images de la police, filmées ce même jour, montrent la jeune fille affirmer aux forces de l'ordre qu'elle a été violentée par son petit ami. Dans cette nouvelle séquence, elle déclare:

"Il ne m'a pas frappée au visage ou quoi que ce soit... Il m'a attrapée et avec son ongle... j'ai été coupée juste ici (elle pointe sa joue). Quand je la touche, ça brûle".

· Le principal suspect volatilisé

L'affaire suscite une vive émotion sur les réseaux sociaux et dans les médias qui pointent avec insistance Brian Laundrie, toujours mutique. Mais ce personnage central - duquel les parents de la victime attendent des explications - disparaît à son tour le 13 septembre, selon ses proches.

La police fédérale américaine lance un mandat d'arrêt à son encontre et enclenche des recherches intensives pour le retrouver. Les enquêteurs se concentrent principalement sur une réserve marécageuse de Floride.

"La réserve de Carlton est une zone vaste et hostile par moments. Elle est actuellement inondée jusqu'à la taille à de nombreux endroits. C'est un travail dangereux pour les équipes de recherche qui avancent à travers des marais infestés d'alligators et de serpents", détaille la police de North Port dans une publication Facebook.

· Le corps de Gabby retrouvé, victime d'un homicide

Dans le même temps, le cadavre d'une femme est découvert le 19 septembre dans une zone d'un parc national du Wyoming, dernier endroit où Gabrielle Petito a été vue.

L'autopsie confirme qu'il s'agit bien de la jeune femme disparue et révèle qu'elle a été victime d'un homicide par étranglement. Sa mort remonte à trois ou quatre semaines avant la découverte de son corps.

· Des restes humainsappartenant à Brian Laundrie découverts en Floride

Depuis la disparition soudaine de Brian Laundrie, de nombreux signalements ont été donnés par des Américains persuadés de l'avoir aperçu aux quatre coins du pays. Mais c'est le 20 octobre, après un mois et demi d'investigations tous azimuts, que l'enquête prend un nouveau tournant: des "restes humains" et des objets appartenant au fiancé de Gabby Petito sont retrouvés dans une réserve naturelle de Floride.

"Les enquêteurs ont trouvé ce qui semble être des restes humains avec des objets personnels comme un sac à dos et un carnet appartenant à Brian Laundrie" dans une zone qui était "jusqu'à récemment sous l'eau", révèle Michael McPherson, agent spécial de la police fédérale, sans pour autant préciser à qui peuvent appartenir ces "restes humains".

Jeudi, le FBI annonce que les restes humains retrouvés correspondent au petit ami de l'influenceuse.

· Vive émotion aux obsèques de la victime

Après avoir appris la mort de Gabby Petito, ses proches et sa famille se sont rassemblés près de New York pour célébrer ses obsèques, diffusées en direct sur Internet en raison de l'intérêt suscité par cette affaire dans le pays. Le père de la jeune femme a ouvert la cérémonie, exhortant à ne pas ressentir de tristesse face à la mort de sa fille, mais plutôt de la joie face sa vie brève, mais emplie d'aventures.

"Quand vous sortirez d'ici aujourd'hui, soyez inspirés par ce qu'elle nous a donné - car le monde entier connaît le nom de cette femme maintenant. Je ne pourrais pas être plus fier en tant que père", a déclaré, dans l'émotion générale, Joe Petito.

La mort du jeune homme complique la manifestation de la vérité. Les enquêteurs devront donc redoubler de patience et de minutie pour retracer le scénario de ce road trip mortel.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles