Disparitions en Amazonie : des restes humains retrouvés, identification en cours

REUTERS/Bruno Kelly

Dom Phillips, 57 ans, et Bruno Pereira, 41 ans, ont été vus pour la dernière fois dimanche 5 juin, alors qu'ils prenaient un bateau lors d'une expédition dans la région de Javari, zone difficile d'accès de l'ouest de l'Amazonie.

Des "viscères humains" ont été retrouvés flottant sur un fleuve et sont en cours d'expertise lundi pour savoir s'il s'agit ou non de restes du journaliste britannique et de l'expert brésilien disparus depuis huit jours en Amazonie. Plusieurs membres de la famille du journaliste Dom Phillips ont pour leur part dit avoir été informés que deux corps avaient été retrouvés et que leur identification était en cours, une information non confirmée pour le moment par la police.

Dom Phillips, 57 ans, et Bruno Pereira, 41 ans, ont été vus pour la dernière fois dimanche 5 juin , alors qu'ils prenaient un bateau lors d'une expédition dans la région de Javari, zone difficile d'accès de l'ouest de l'Amazonie, proche du Pérou et réputée dangereuse en raison de la présence de toutes sortes de trafiquants.

"Les recherches se poursuivent. Mais tout porte à croire qu'on leur a fait du mal, des viscères humains ont été retrouvés flottant sur le fleuve et amenés à Brasilia pour identifier l'ADN", a révélé le président brésilien Jair Bolsonaro lors d'un entretien à la radio CBN. "Vu le temps qui a passé, déjà huit jours, ce sera très difficile de les retrouver vivants. Je prie Dieu pour que ce soit le cas, mais les informations dont nous disposons nous font craindre le contraire", a-t-il ajouté.

Bolsonaro critiqué

Des membres de la famille du journaliste britannique ont affirmé plus tôt dans la matinée que "deux corps ont été retrouvés" mais que l'identification était encore en cours, une information non confirmée pour le moment par la police locale. "Nous attendons la confirmation de la Police fédérale pour savoir s'il s'agit ou non de Dom et Bruno. Nous restons angoissés en attendant", a dit à l'AFP Dominique Davies, la nièce de Dom(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles