Disparition de Sala : un club de 3e division espagnole veut toucher une indemnité

V.G.
Emiliano Sala avait été transféré à Cardiff pour 17 millions d’euros

Emiliano Sala était passé par ce club des Baléares pendant la saison 2006-2007, alors qu’il était adolescent.


Le club majorquin de Playas de Calviá, qui évolue en D3 espagnole, compte bien toucher une partie du montant du transfert d’Emiliano Sala à Cardiff. De quoi potentiellement compliquer un peu plus un dossier déjà source de tensions entre Nantes et le club gallois. Selon l’agence espagnole EFE, le club espagnol consulte ses avocats pour savoir s’il pourra percevoir une indemnité. Rappelons que le corps de Sala a été officiellement identifié cette semaine, dans l’épave de l’appareil disparu au-dessus de la Manche.

Arrivé par le biais de l’école de football Proyecto Crecer, Emiliano Sala avait évolué dans les Baléares pendant la saison 2006-2007, alors qu’il était encore adolescent. C’était sous les couleurs de Soledad, club qui a été absorbé par Playas de Calvia en 2016, précise EFE.

« Si la réglementation internationale concernant la formation des joueurs s’applique, nous avons le droit de toucher quelque chose », explique Armando Pérez Costas, le président de Playas de Calviá. « Nous voulons donc que nos services juridiques contactent la Fifa et déterminent si c’est de l’ordre du possible. Pour le moment nous n’avons ni réclamé ni demandé quoi que ce soit. »

Le mécanisme de solidarité en jeu

« Si un joueur professionnel est transféré avant l’échéance de son contrat, tout club ayant participé à la formation et à l’éducation du joueur recevra une proportion de l’indemnité versée à l’ancien club », stipule l’article 21 du règlement du statut et du transfert des joueurs de la Fifa portant sur le « mécanisme de solidarité ». Si Playas de Calvia obtenait gain de cause, le club pourrait toucher 0,5 % de l’indemnité de transfert totale, soit 85 000 euros.

Encore faut-il que les 17 millions d’euros soient bien versés par Cardiff au FC Nantes. « Le contrat de transfert est valable dès lors qu’il est déclaré à la Fifa. Si c’est le cas, en principe Cardiff doit payer les 17 (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Ligue 1 : Strasbourg rate le coche, Amiens enfonce Caen
Bordeaux-PSG : on a aimé, on n’a pas aimé
Italie : les joueurs de Cagliari ratent leur avion à cause de producteurs laitiers
Buffon : «On a besoin de Cavani à Manchester»
Thomas Tuchel : «Sans Neymar et peut-être sans Cavani, on doit sortir le plan D»