Disparition de Peng Shuai : un mail sème le doute auprès des instances du tennis

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est une affaire qui prend de l'ampleur dans le monde du tennis. Peng Shuai, une joueuse chinoise de 35 ans, a disparu après avoir accusé un haut dignitaire chinois de viol. L'ex n°1 mondiale Serena Williams s'est dit "bouleversée" et "choquée" par l'inquiétant silence radio de la joueuse qu'elle a croisée sur le circuit féminin. Ce qui inquiète le monde du tennis, c'est un mail, attribué à la joueuse, dont personne n'est convaincu de l'authenticité.

>> LIRE AUSSI - Disparition de Peng Shuai : tout le monde devrait s'inquiéter !

La joueuse injoignable depuis deux semaines

Adressé à la WTA, le courriel en question a été publié mercredi par CGTN, une chaîne d'État chinoise. Dans ce courrier attribué à Peng Shuai, la joueuse dément les accusations d'agression sexuelle. Or ces déclarations sont impossibles à vérifier car depuis deux semaines, personne n'a pu voir la joueuse, ni lui parler. Sceptique, Steve Simon, le patron de la WTA, a d'ailleurs menacé de retirer Pékin du circuit.

Le 4 novembre dernier, dans un long message posté sur le réseau social chinois Weibo, Peng Shuai avait accusé l'ex vice-Premier ministre Zhang Gaoli de l'avoir violée. Son message n'était resté en ligne qu'une vingtaine de minutes avant d'être censuré. Mais trop tard : la polémique a ébranlé le régime, qui a fondé une partie de sa légitimité sur la rectitude morale. Plus largement, l'affaire inquiète Pékin car elle lève le voile sur les dérives de l'aristocratie communiste.

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles