La disparition du mythique court numéro 1 de Roland-Garros profitera à une association d'aide aux enfants des quartiers défavorisés

franceinfo
Des sièges, des bâches et de la terre battue sont à vendre au profit de l'association "Fête le mur" de Yannick Noah.

Une page se tourne à Roland Garros, avec la disparation du mythique court numéro 1. Après 39 ans d’existence, il sera démoli et remplacé par des espaces verts. Même Rafael Nadal a demandé une pierre en souvenir, puisque celui qui vient de remporter son 12e Roland Garros ne verra pas cette fois son nom gravé sur le mur en haut du stade comme le veut la tradition. Tout sera détruit et le mobilier va être recyclé et vendu.

Mais l'arène va continuer d’exister d’une autre manière, les plus nostalgiques pourront s’offrir un morceau d’histoire. "On a les bâches de fond de court qui sont recyclées en sac et en pochette, les assises des sièges qui sont recyclées dans des chaises de salon et ensuite on utilise la terre battue pour en faire des sabliers", explique Vincent-Baptiste Closon, qui est à l’origine du projet.


L'ensemble des fonds récoltés grâce à cette vente seront reversés à l’association de Yannick Noah "Fête le mur", qui vient en aide aux enfants des quartiers prioritaires. "L'idée c'est de prendre les plus petits, les 5-8 ans et de détecter les enfants qui évidemment n'ont pas encore un niveau parce qu'ils (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi