Disparition de Mia : l’enlèvement motivé par une thèse complotiste ?

La petite Mia reste introuvable samedi 17 avril. Elle a été enlevée mardi 13 avril alors qu’elle se trouvait chez sa grand-mère qui habite dans la commune des Poulières (Vosges). Suspectée d’avoir organisé cet enlèvement, Lola Montemaggi, la mère de la fillette, formulait des accusations graves à l’encontre des services sociaux. "Ils envoient leurs larbins des services de protection de l’enfance, enlever des enfants des soins de leurs parents. Ces enfants sont destinés à alimenter le réseau pédocriminel sataniste", écrivait-elle sur Facebook le 21 avril 2020. Une théorie propagée sur les réseaux sociaux Interrogé par la radio Vosges FM, le père de Lola Montemaggi justifie l’enlèvement de la fillette de 8 ans. Questionné sur ce qu’il avait à dire à sa fille s’il la voyait, il affirme qu’il lui dirait : "C’est bien ce que t’as fait ma fille, t’as protégé ta fille". Une vision des choses qui est entretenue depuis longtemps sur Internet. "Cette narration complotiste des pédophiles satanistes qui gouverneraient le monde en secret prend une ampleur colossale. Il s’agit d’un mouvement qui s’appelle le mouvement QAnon qui a commencé à émerger en 2017, qui s’est beaucoup répandu sur les réseaux sociaux par des groupes sur Facebook, des comptes sur Twitter", explique Thomas Huchon, journaliste spécialiste des théories complotistes.