Disparition de Lucas Tronche : son téléphone a bien été retrouvé

·1 min de lecture
Le procureur Éric Maurel estime qu'il est « quasi certain » que le corps retrouvé est celui de Lucas Tronche.
Le procureur Éric Maurel estime qu'il est « quasi certain » que le corps retrouvé est celui de Lucas Tronche.

Six ans après la disparition de l'adolescent, l'affaire Lucas Tronche semble proche d'un triste dénouement. La semaine dernière, des ossements et des effets personnels ont été retrouvés dans une falaise escarpée située à proximité du domicile de la famille du jeune homme, porté disparu depuis 2015 à Bagnols-sur-Cèze. Pour le procureur de Nîmes, il est « quasiment certain » qu'ils ont appartenu à Lucas Tronche.

Ce lundi, selon les informations de France Bleu, un téléphone également retrouvé sur place vient appuyer cette hypothèse. La radio locale, qui cite une source proche de l'enquête, affirme que le téléphone retrouvé est bel et bien celui de Lucas Tronche. Dans cette zone « quasiment impossible d'accès », et même difficile à apercevoir depuis le sommet, les enquêteurs ont également retrouvé, selon France Bleu, des débris de montre, un blouson et des chaussures. Si la mère du disparu ne parvient pas à certifier que les chaussures sont celles de Lucas Tronche, elle confirme en revanche qu'il s'agit bien de sa montre et de son blouson.

Aucune piste n'est privilégiée quant aux circonstances de la mort

Dans les jours qui viennent, les analyses des ossements découverts dans cette falaise escarpée pourraient confirmer le verdict. Quant aux circonstances de la mort de la victime, rien n'est encore écarté par les enquêteurs. « Il est impossible de privilégier une piste plus qu'une autre », affirme le procureur de Nîmes, indiquant que la cause de la mort pouvait « a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles