Disparition Joseph Maggiori, directeur artistique du «Figaro Magazine»

Libération.fr

Frère de Robert Maggiori, journaliste à Libé, il avait choisi, lui, l’homme de l’extrême gauche qui gardait de sa jeunesse ses idées d’égalité, de travailler au Figaro Magazine, faisant passer son amour du métier avant ses préférences politiques. L’hebdo très visuel devait beaucoup à Joseph Maggiori, une rigueur dans la mise en forme, une exigence dans le choix des images, sans lesquelles les mots des journaux passent inaperçus. De son lieu de naissance, au centre de l’Italie, région de collines et de mer, ilavait gardé la rugosité et le culte de l’amitié. Sa lutte opiniâtre et digne contre la maladie, si besoin en était, en a apporté la preuve. Joseph Maggiori s’est éteint vendredi à 60 ans. L.J.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Yoni Palmier, «le tueur à la moto», jugé en appel
Handicap
«Il faut que [Manuel Valls] mouille la chemise dans la campagne [de Benoît Hamon].»
«Si c’est vraiment Macron-Le Pen, on n’est pas dans la merde»
Lyon Marée de carburant après le déraillement d’un train

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages