Disparition de Jean-Luc Godard: les Chinois saluent le célèbre réalisateur

Jean-Luc Godard est mort ce mardi 13 septembre à l’âge de 91 ans. « Nous perdons un trésor national, un regard de génie », a déclaré Emmanuel Macron à propos de cette figure de la Nouvelle Vague française connue jusqu’en Chine.

De notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Ce n’est pas La Chinoise, sortie en 1967, et sa bande son pro-Mao, qui reviennent en premier dans la filmographie évoquée par les Chinois ayant tenu à lui rendre hommage, mais des films comme À bout de souffle, Vivre sa vie, Pierrot le fou ou encore Le Mépris.

Sur les réseaux sociaux, ce mardi 13 septembre, 24 millions de pages ont été vues au moment où son décès a été annoncé, 6 300 discussions sur le réseau Weibo. Ce n'est pas énorme, dans un pays qui compte plus d’un milliard de connectés, mais pendant plus de deux heures cet après-midi, le hashtag « #lecélèbreréalisateur JeanLucGodardestdécédé » s’est classé dans le top 3 des sujets les plus consultés.

Avec un hommage notamment de Jia Zhangke, le cinéaste de Still Life et de A Touch of Sin, qui reprend une phrase de Godard sur son compte Weibo. « Le cinéma, c’est la vérité 24 fois par secondes », disait Godard.

Le magazine Caijin Comics, là aussi sur son compte Weibo, évoque la disparition de « l’un des plus grands réalisateurs de l’histoire du cinéma ». « Ses films sont souvent considérés comme des défis et contrepoints à la cinématographie et au style narratif d’Hollywood », explique le journal Nanfang sur son compte Weibo.


Lire la suite sur RFI