Disparition inquiétante (France 2) : l’avis cash d’Alix Poisson sur Rayane Bensetti

·1 min de lecture

On n’a pas l’habitude de voir Rayane Bensetti dans des téléfilms dramatiques ou des thrillers à couper le souffle. Pourtant, le comédien de 27 ans sera ce soir à l’affiche de Disparition inquiétante : instincts maternels, diffusé en prime time sur France 2. Interpréter une enquêtrice travaillant sur la disparition d’une jeune maman qu’elle connaît bien était intéressant pour Alix Poisson, qui prête ses traits au personnage principal Esther Lewanski, policière et maman adoptive. « Elle a une fragilité qui est celle de n’importe quelle mère qui se demande si elle est à la hauteur. Elle se sent d’autant moins légitime qu’elle n’est pas la maman biologique de ses enfants », déclarait-elle dans les pages de Télé Star. Si elle cumule de l’expérience en tant qu’actrice, Alix Poisson ne met pas la pression à son fils pour suivre le même chemin qu’elle : « Il adore la musique. Mais la profession qu’il choisira m’est totalement égale. Il fera ce qu’il veut, dentiste, paléontologue ou garagiste, du moment qu’il y met toute son âme, que cela l’épanouit et lui fait défendre certaines valeurs ».

Ce discours, Rayane Bensetti l’a eu de la part de ses parents. Orphelin de père depuis 2018, l’acteur s'est donné pour pour mission de rendre son papa encore plus fier de lui qu’il ne l’était avant sa mort. Raison pour laquelle le compagnon de Denitsa Ikonomova a décidé de sortir de sa zone de confort pour interpréter le rôle d’Enzo dans le téléfilm dramatique de France 2.

S’il s’agissait là du premier (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Brigitte Macron : sa participation surprise à un célèbre jeu télé sur TF1
Enora Malagré : sa dernière vidéo sur Instagram suscite l'incompréhension de ses fans
Christine Bravo balance sur un célèbre chanteur et comédien qu'elle a vu en cure de désintox
PHOTO Hélène Darroze fait une erreur et la dévoile sur Instagram, les internautes l’applaudissent
Elie Semoun de nouveau rappelé à l’ordre sur Instagram : son coup de gueule contre « la tyrannie de la bêtise »