Mort de Hosni Moubarak : qui était l'ancien président égyptien renversé par le printemps arabe ?

Laurent Ribadeau Dumas

L'ex-président égyptien Hosni Moubarak, né le 4 mai 1928, s'est éteint à l'hôpital militaire Galaa au Caire, a indiqué à l'AFP son beau-frère, le général Mounir Thabet. Il avait démissionné le 11 février 2011, à la suite d'une contestation populaire sans précédent. Il avait alors remis le pouvoir à l'armée. Il était arrivé au pouvoir à la suite de l'assassinat de son prédécesseur, Anouar el Sadate, par un commando islamiste le 6 octobre 1981, deux ans après la signature d'un accord de paix historique avec Israël. "Cet homme sans grand charisme" (L'Obs), finalement lâché par l'armée, n'en a pas moins dirigé l'Egypte d'une main de fer pendant trois décennies. En 2012, il avait été condamné à la prison à perpétuité "pour sa responsabilité dans l’assassinat de quelque 850 manifestants lors du soulèvement qui conduisit à sa chute, du 25 janvier au 11 février 2011", rappelle Le Monde.

Il avait été libéré de prison en 2013 avant d'être assigné dans un hôpital militaire.




Originaire du delta du Nil (nord), cet ancien commandant en chef des forces aériennes (où il était entré en 1949), a été vice-président avant d'accéder à la magistrature suprême. Anouar el Sadate l’avait nommé à la vice-présidence "en 1975 en raison de son aura de héros de la guerre d’octobre 1973 contre Israël à la tête des forces aériennes, mais surtout pour sa loyauté et son effacement", toujours selon Le Monde. Les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi