La disparition de Gabby Petito met en lumière une autre affaire mystérieuse

·2 min de lecture

La disparition de Gabby Petito a permis de remettre en lumière d’autres affaires passées hors des radars des médias américains. Le père d’un jeune homme disparu dans l’Arizona a lancé un appel afin d’obtenir des réponses.

Depuis que l’affaire de la disparition de Gabby Petito a éclaté, plusieurs voix aux Etats-Unis se sont élevées pour dénoncer les différences de traitement entre cette affaire, qui concerne une jeune fille blanche, et d’autres cas similaires dont les victimes sont des personnes de couleur. Gabby Petito, portée disparue le 11 septembre dernier, a été retrouvée morte dans le Wyoming la semaine dernière. Son petit ami, soupçonné dans cette enquête, est pour sa part introuvable.

Profitant de la médiatisation de cette affaire, le père d’un jeune homme disparu dans l’Arizona a passé un appel à témoins afin d’obtenir des réponses sur la disparition de son fils, Daniel Robinson, un géologue. Ce dernier s’est volatilisé le 23 juin dernier dans l’Arizona, alors qu’il a été vu pour la dernière fois quittant son travail près de Sun Valley. Ses clefs, son portefeuille et son téléphone ont été découverts à l’endroit où sa voiture abandonnée a été trouvée. Le véhicule était retourné dans un ravin. A l’époque, la police a expliqué ne pas penser qu’il s’agit d’un acte criminel. Mais le père de Daniel a expliqué à CNN vouloir des réponses. «Dès le premier jour de mon arrivée à Phoenix, en Arizona, j'ai fait plus pour retrouver mon fils que les forces de l'ordre, dont l'autorité juridictionnelle couvre l'endroit où il a été vu pour la dernière fois et où son véhicule a été récupéré», a-t-il expliqué dans une pétition adressée à la police de Buckeye.

La frustration du père

D’après lui, son fils n’aurait jamais disparu sans donner d’explications et il était très rare pour ses parents de ne pas avoir de nouvelles durant plus de six heures. «La façon dont sa voiture a été découverte, cela ne me paraît pas normal, ce n’est pas normal», a-t-il(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles