Disparition d'une étudiante sénégalaise en France : la fugue n'est pas exclue

·1 min de lecture

Toutes les pistes, y compris celle de la fugue, sont envisagées après la disparition le 4 janvier d'une jeune étudiante sénégalaise à Paris, Diary Sow, très connue dans son pays où elle incarne un modèle de réussite scolaire, a-t-on appris mardi de source proche du dossier. Une enquête a été ouverte en France pour "disparition inquiétante" depuis que cette jeune femme de 20 ans n'a pas repris les cours après les vacances de Noël au prestigieux lycée parisien Louis-Le-Grand, où elle étudie en classe préparatoire.

Plus de nouvelles depuis le 1er janvier

Selon une association d'étudiants sénégalais à Toulouse, Diary Sow a passé les vacances de fin d'année dans cette ville du sud-ouest de la France chez sa meilleure amie, étudiante en médecine. Elle devait repartir le 1er janvier. Sa trace se perd à ce moment, et elle n'a pas fait la rentrée des classes le 4 janvier à Paris. La disparition a été signalée le 7 janvier par le consul du Sénégal, et les milieux étudiants sénégalais se sont mis en branle sur les réseaux sociaux et dans le 13e  arrondissement de Paris, où la jeune femme habite dans une résidence universitaire. Des affiches avec sa photo ont été placardées dans le quartier.

"Miss Sciences" en 2017

Sur le site du consulat, un avis de disparition avec la photo de la jeune femme et un numéro de téléphone (07 85 93 32 11) a été publié. Sa disparition fait grand bruit au Sénégal, où Diary Sow, "Miss Sciences" en 2017, a remporté en 2018 et 2019 le concours général et a été dé...


Lire la suite sur Europe1