Disparition d'Emile, un élément troublant décelé : pourquoi les enquêteurs restent sur leurs gardes ?

C'était il y a un an tout juste. Alors qu'il profitait de leurs vacances, les Français apprenaient la disparition du petit Emilie, garçon de deux ans ayant échappé à la vigilance de ses grands-parents. S'il a été retrouvé sans vie, le mystère autour de sa mort reste toujours entier.

Voilà un anniversaire que l'on aurait jamais voulu connaître. Il y a un an tout juste, la France retenait son souffle en apprenant la disparition d'un garçonnet de deux ans appelé Émile. Après avoir échappé à la vigilance de ses grands-parents dans le hameau du Haut-Vernet, le petit garçon n'a jamais donné signe de vie. Des battues (dont un gendarme a pointé une erreur), des recherches, des interrogations, des perquisitions n'ont malheureusement pas permis de mettre sur une piste.

C'est une randonneuse qui passait par là qui est finalement tombée sur les ossements du petit Émile. Cette dernière, complètement bouleversée par sa découverte, a tout de suite su que le crâne qu'elle venait de découvrir était bien celui du petit garçon. Si avoir retrouvé le corps du petit Émile permet aux proches de débuter un travail de deuil, l'enquête suit toujours son cours.

Car un an après, la triste évaporation du garçonnet, aucune piste n'a permis d'expliquer ce qu'il s'était passé. À l'heure actuelle, comme le rappelle le quotidien Nice-Matin ce vendredi 5 juillet, deux hypothèses sont privilégiées : celle d'un accident de la route et celle d'un accident domestique familial avec dissimulation du corps. Des analyses ont été effectuées sur les ossements retrouvés et ont néanmoins permis d'indiquer que le corps n'avait a priori pas été enfoui et qu'aucun traumatisme ante mortem n'a été subi.

Un détail capital sur...

Lire la suite


À lire aussi

Disparition d'Emile : ses chaussures retrouvées sans lacets, un élément troublant au coeur de l'enquête
Disparition d'Emile : Une piste 'jugée solide" révélée au grand jour, deux individus dans le viseur des enquêteurs
Lomepal en garde à vue : une 2e plainte pour viol déposée, des "éléments déterminants" fournis par le rappeur