Disparition de Delphine Jubillar : Révélations sordides, Cédric s'est renseigné sur "l'enfouissement de cadavres" !

Depuis le mois de juin 2021, Cédric Jubillar est derrière les barreaux, dans la maison d'arrêt de Toulouse-Seysses en Haute-Garonne. La justice a décidé de placer en détention provisoire le mari de l'infirmière disparue de Tarn, Delphine Jubillar, estimant avoir suffisamment d'éléments pour le garder en prison et afin de mener l'enquête sans entrave. Durant son séjour, le peintre-plaquiste avec qui la trentenaire et mère de deux enfants se préparait à divorcer, a pu discuter avec un autre détenu. Surnommé Marco et désormais libéré, il a peu à peu obtenu des confidences de la part de ce suspect numéro 1. Une fois libéré, il a souhaité en faire part à la justice dans l'espoir de faire avancer l'enquête. Pour Le Parisien, il s'exprime pour la première fois publiquement, dévoilant des détails importants sur l'affaire.

Selon Marco, voisin de cellule de Cédric Jubillar, ce dernier se serait renseigné sur l'enfouissement de cadavre. En effet, au fil du temps, il a recueilli des confidences pour le moins choquantes de l'homme qui est accusé du meurtre de sa femme : "Il me demandait des détails sur l'enfouissement de cadavres... Il s'inquiétait de la possibilité qu'un corps enterré finisse par être découvert à cause des intempéries ou des animaux. C'est là qu'il me dit que le corps de sa femme est enterré pas loin d'un endroit qui a brûlé. Il me parle aussi de deux grands arbres, sans donner plus d'explications."

Des paroles qui avaient...

Lire la suite


À lire aussi

Disparition de Delphine Jubillar : un médium qui a travaillé sur l'affaire Maddie McCann fait une énorme révélation !
Disparition de Delphine Jubillar : Que révèle l'analyse des traces de sang sur la couette et dans la voiture ?
Affaire Jubillar : Une collègue de Delphine fait des révélations sur son comportement "compulsif" juste avant sa disparition

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles