Disparition de Delphine Jubillar : ce qu'ont révélé les auditions de son amant et de la femme de ce dernier

·4 min de lecture

Les avocats de Cédric Jubillar estiment que d'autres pistes que celle de leur client n'ont pas été exploitées par les enquêteurs. À commencer par celle de la femme de l'amant de l'infirmière disparue.

Cédric Jubillar doit-il rester en prison? C'est la question que doit trancher la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse, qui examine ce mardi une deuxième demande de mise en liberté déposée par le mari de l'infirmière disparue depuis le 16 décembre 2020. Sa première demande lui avait été refusée, la justice craignant notamment qu'il puisse faire pression sur des témoins.

Cette fois-ci, les avocats de Cédric Jubillar ont dénoncé "un dossier vide de charges", basé sur "des indices qui ont été construits, qui ne sont pas des indices au sens juridique", a fait valoir Me Alexandre Martin. L'avocat s'est insurgé sur l'audition tardive, prévue le 3 décembre, sur le fond de l'affaire de son client, estimant que les juges essayaient "de gagner du temps".

"Parce qu’entre temps on espère avoir une trace de Delphine, ou parce qu'on essaie de trouver un élément qui viendrait confondre définitivement l’idée préconçue des juges d’instruction, qui la tiennent des gendarmes, que le seul coupable de cette affaire ça ne peut être que Cédric Jubillar." 

L'amant auditionné trois fois

Pour la défense de Cédric Jubillar, qui a clamé son innocence en tout début d'audience, les enquêteurs ont négligé plusieurs pistes et notamment celle de la femme de l'amant de Delphine Jubillar. Il a été établi rapidement que l'infirmière entretenait une relation avec un homme qui vivait en concubinage avec une femme avec laquelle il a un enfant. Un homme que Delphine Jubillar a rencontré sur l'application de rencontres Gleeden.

Cet homme a été entendu à trois reprises par les enquêteurs. Lors de sa première audition, il a expliqué qu'il avait fait la connaissance de Delphine Jubillar à l'été 2020. Depuis plusieurs mois, les amants se retrouvaient dans des hôtels. La dernière fois, c'était le 12 décembre. Ce jour-là, l'infirmière a versé un accompte pour l'achat d'une voiture, elle qui jusqu'alors louait un véhicule pour retrouver cet homme. Ce dernier connaît les habitudes de Delphine Jubillar : pour lui, il est impossible qu'elle soit sortie promener les chiens en pleine nuit, comme l'évoque Cédric jubillar.

Réentendu le 29 décembre 2020, l'amant explique que Delphine Jubillar et lui devaient s'installer ensemble au mois de février 2021, qu'ils projettaient même de se marier et parlaient encore d'enfant. Ce dernier raconte ses habitudes avec sa nouvelle compagne, notamment leur passion commune pour regarder les étoiles via une application. Il confie aussi qu'ils étaient depuis plusieurs semaines moins prudents pour cacher leur relation. Sa compagne avait d'ailleurs découvert leur relation le 15 décembre, veille de la disparition de l'infirmière. Ce jour-là, elle contacte Delphine Jubillar.

L'amant et sa femme ont un alibi

Cette femme a elle aussi été entendue. À une seule reprise, ce que dénoncent les avocats de Cédric Jubillar. Face aux enquêteurs, elle a confirmé être au courant de la relation de son compagnon avec Delphine Jubillar. Pour elle, il s'agissait d'une simple relation de confidence, une relation platonique. Mais le 15 décembre, elle tombe sur un message de l'infirmière avec un coeur, elle a alors demandé des explications à son compagnon. 

La femme trompée contacte également l'infirmière, qui selon ses dires, lui assure qu'elle n'a pas de mauvaises intentions. Les deux femmes se seraient mises d'accord sur le fait de garder cette relation extra-conjugale secrète tant que le couple formé par l'amant et sa compagne ne serait pas officiellement séparé. La femme du nouveau compagnon de Delphine Jubillar confirme enfin l'emploi du temps de ce dernier pour la nuit du 15 au 16 décembre 2020 : ils ont dîné, avant de regarder la télévision puis de se coucher vers 22h-22h30.

Les avocats de Cédric Jubillar déplorent que cette piste n'ait pas été plus profondément creusée et notamment qu'aucune recherche de corps n'ait été menée près du domicile de l'amant. Reste que pour les enquêteurs, cette piste paraît peu probable. Notamment parce que le couple a un alibi, à savoir qu'ils étaient ensemble. Pourquoi l'amant couvrirait-il la compagne qu'il s'apprêtait à quitter pour Delphine Jubillar ?

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Affaire Jubillar : le mari plaide pour une remise en liberté

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles