Disparition de Delphine Jubillar : pourquoi Cédric a-t-il promis de l'argent à un codétenu ?

Quand un certain Marco révèle avoir des informations explosives sur la disparition de Delphine Jubillar provenant de l'époux même de l'infirmière du Tarn dont on est sans nouvelle depuis le mois de décembre 2020, l'affaire connaît un rebondissement de taille. L'homme détenteur de ces confidences a été le voisin de cellule de Cédric Jubillar dans la maison d'arrêt de Toulouse-Seysses. Dans cet établissement, il a pu discuter avec celui qui est le suspect numéro 1 de l'enquête, en détention provisoire pour homicide par conjoint. Désormais libéré, il revient sur sa démarche de collaborer avec la justice et sa relation avec le peintre-plaquiste mis en cause.

En accordant pour la première fois une interview à un média, Le Parisien-Aujourd'hui en France, celui qui est surnommé Marco pour préserver son identité veut clarifier certaines choses. Il est revenu sur son passif de criminel - il a passé seize ans en prison - et a rappelé ne pas avoir bénéficié de faveur de la justice en travaillant avec elle pour le cas Jubillar, ce que le parquet de Toulouse a confirmé. Cet entretien lui permet de confier aux lecteurs sa relation avec Cédric Jubillar. Ce dernier lui avait promis de l'argent en échange de services rendus.

Pour Marco, le mari de Delphine Jubillar, avec qui elle était en procédure de divorce, a voulu qu'il lui rende le service d'aller voir sa nouvelle compagne avec des lettres faites de messages codées, Séverine, et lui promet une...

Lire la suite


À lire aussi

Disparition de Delphine Jubillar : Le codétenu de Cédric a-t-il été favorisé par la justice ?
Tom Cruise (Top Gun Maverick) : Pourquoi a-t-il divorcé de Katie Holmes ?
Disparition de Delphine Jubillar : pourquoi Cédric est en prison depuis 1 an sans condamnation ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles