Disparition de Delphine Jubillar : pourquoi son amant n'a jamais tenté de la retrouver...

Ronan Folgoas, journaliste du Parisien-Aujourd'hui en France, a écrit un livre sur l'affaire qui reste irrésolue depuis le mois de décembre 2020 : Le Mystère Jubillar (éditions StudioFact). Dans cet ouvrage, le reporter tente d'apporter des éclaircissements à ce fait divers sans corps ni scène de crime. Il a ainsi voulu interroger les différents protagonistes de ce cas complexe comme le mari de l'infirmière du Tarn, Cédric Jubillar, suspect numéro actuellement en prison pour homicide par conjoint. Il a également rencontré l'amant de la jeune femme, mère de Louis et Elyah. Pour Femme actuelle, il revient sur sa rencontre marquante avec celui avec qui elle voulait refaire sa vie une fois son divorce prononcé. Il explique notamment pourquoi il n'a jamais été vu en train de participer aux battues pour trouver une trace de celle qu'il aimait.

Quand Ronan Folgoas rencontre celui qu'on surnomme l'amant de Montauban, il voit en lui "la douleur et du chagrin à l'état brut". En effet, après la nuit du 15 au 16 décembre 2020, il perd celle avec qui il projetait de s'installer et fonder une nouvelle famille. "Pour cet amant, c'était un drame absolu. (...) Il me raconte qu'il y avait cette envie future de s'établir dans une ferme, près d'Albi, avec pourquoi pas un poulailler. Il y avait la notion de famille recomposée qui apparaissait dans leurs conversations, ils s'étaient présentés les enfants par visio...",...

Lire la suite


À lire aussi

Disparition de Delphine Jubillar : pourquoi son oncle et sa tante sont persuadés qu'elle est morte...
Disparition de Delphine Jubillar : pourquoi la première expertise sur son téléphone n'a rien donné
Slimane papa : pourquoi il ne montrera jamais le visage de sa fille

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles