Disparition de Delphine Jubillar : la piste de la femme de son amant pas assez explorée ?

Cédric Jubillar est considéré par l'accusation comme le suspect numéro 1, mais les enquêteurs chargés de la disparition de Delphine Jubillar n'ont pas éludé les autres pistes. Parmi celles-ci, la femme de l'amant de l'infirmière du Tarn qui a disparu au mois de décembre 2020. Elle a été totalement écartée mais le mari de la victime avait déploré qu'elle n'ait pas été assez étudiée. Retour sur la place de cette femme dans cet affaire non résolue depuis un an et demi.

Tous les protagonistes de l'affaire Jubillar ont été scrutés dans ce cas qui reste encore un mystère puisqu'aucun corps n'a été retrouvé et aucun aveu n'a été fait. L'ancienne compagne du confident de Montauban, surnom que Delphine Jubillar donnait à son amant, en fait partie. Pour les avocats de Cédric Jubillar qui est en détention provisoire depuis juin 2021 pour homicide par conjoint, les agissements de la "rivale" de Delphine étaient considérés comme suspects.

Pourtant, l'hypothèse de la vengeance a bien été étudiée puis écartée. Le Parisien avait cité des sources concordantes : "aucun élément d'enquête ne vient pourtant accréditer l'hypothèse d'une quelconque implication, directe ou indirecte, de cette jeune femme d'une trentaine d'années prénommée C. L'exploitation de sa ligne téléphonique a permis d'établir que son téléphone n'a jamais cessé, entre le 14 et le 16 décembre 2020, de déclencher des relais téléphoniques situés dans le Tarn-et-Garonne et plus précisément...

Lire la suite


À lire aussi

Disparition de Delphine Jubillar : Sa dernière conversation avec la femme de son amant
Disparition de Delphine Jubillar : Son amant est-il retourné avec sa femme ?
Delphine Jubillar : Non, la femme de son amant n'a pas passé 145 appels le jour de sa disparition

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles