Disparition de Delphine Jubillar : le père de Cédric a été auditionné !

Pour mieux cerner Cédric Jubillar, suspect numéro 1 dans la disparition de sa femme Delphine et en détention provisoire pour homicide par conjoint depuis juin 2021 - son mandat vient d'être prolongé de six mois, les enquêteurs se sont intéressés à la famille du peintre-plaquiste de 34 ans. C'est ainsi que son père biologique a été auditionné dans le cadre de l'enquête, comme le racontait La Dépêche. L'homme s'était confié en exclusivité au journal l'an dernier et est revenu sur sa relation compliquée avec son fils et également avec sa mère.

"Il y a un peu plus de trois mois, les gendarmes sont venus me voir. J'ai été auditionné dans le cadre de la procédure. Bien sûr que cette affaire est choquante", a-t-il expliqué dans les colonnes de La Dépêche du Midi. En effet, n'ayant plus vu son fis depuis vingt ans, c'est dans les médias qu'il a découvert l'affaire : "Quand j'ai vu les images à la télé et le nom Jubillar dans le Tarn, j'ai tout de suite fait le rapprochement avec Cédric. Son nom s'étalait partout. Son nom Jubillar vient du côté de sa mère, mais il a aussi mon nom en second." Même s'il n'a pas créé de liens avec lui, il s'est senti touché par cette affaire : "Je voudrais bien aller le voir en prison mais je ne sais pas trop comment faire. Ça fait mal de savoir qu'il est incarcéré, c'est malheureux pour lui. On entend beaucoup de choses et au final on ne sait pas trop s'il est vraiment impliqué dans cette...

Lire la suite


À lire aussi

Maïa Mazaurette (Quotidien) : Grande nouvelle après la disparition de son père malade
Disparition de Delphine Jubillar : le père de Cédric a reçu un mystérieux appel, "Je n'ai jamais su qui était au bout du fil"
Disparition de Delphine Jubillar : qui est Simon, ce père célibataire qui intéresse les enquêteurs ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles