Disparition de Delphine Jubillar : maintien en détention du mari

·1 min de lecture

Cédric Jubillar reste en prison : la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse a rejeté jeudi la demande de remise en liberté du mari de l'infirmière Delphine Jubillar, disparue depuis le 15 décembre 2020. Cédric Jubillar a été mis en examen pour meurtre et écroué le 18 juin. Ses avocats estimaient qu'il n'y avait dans ce dossier "aucune preuve" de la culpabilité de leur client, un peintre-plaquiste de 34 ans, qui clame son innocence.

"Protéger les indices"

Lors d'une audience mardi, l'avocat général Bernard Lavigne avait requis le maintien en détention provisoire de Cédric Jubillar, qu'il a décrit comme un homme "en totale et constante contradiction avec lui-même", "afin de protéger les indices et pour qu'il ne soit pas en mesure de modifier des éléments de l'enquête ni d'exercer des pressions sur quiconque".

On est sans nouvelles depuis le 15 décembre de l'infirmière de 33 ans, qui vivait dans le village de Cagnac-les-Mines (Tarn), près d'Albi, avec son mari et ses deux enfants. Le couple était en instance de divorce.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles