Disparition de Delphine Jubillar : une journée de fouilles "éprouvante" pour son mari Cédric

·1 min de lecture

L'enquête se poursuit. Dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier, Delphine Jubillar, une infirmière et mère de famille de 33 ans, a disparu à Cagnac-les-Mines dans le Tarn. Depuis cette date, les habitants et les enquêteurs ont remué ciel et terre pour retrouver la trace de la jeune femme. Ce mercredi 6 janvier, plusieurs experts et spécialistes en identification criminelle de la gendarmerie d'Albi ont passé au crible la maison où Delphine Jubillar vivait avec son mari Cédric, afin de trouver de nouveaux indices ou éléments qui leur permettraient d'avancer. Une journée de fouilles qui a d'ailleurs été particulièrement "éprouvante" pour l'époux de l'infirmière.

Les enquêteurs lui ont en effet demandé d'être présent durant la perquisition de son domicile : "À partir du moment où la maison est fouillée, il est normal qu'il soit présent, comme la loi le prévoit", a fait savoir son avocat Me Jean-Baptiste Alary, dans des propos rapportés par La Dépêche. Si son client ne semblait pas "inquiet" quant à l'issue de cette perquisition, la scène dont il a été témoin n'a pas été facile à vivre pour le jeune homme : "Ça a été une journée éprouvante pour lui, comme quelqu'un qui voit sa maison malmenée pendant des heures." Comme l'ont souligné nos confères, les investigations se sont étendues de 9 heures à 20 heures.

À noter que Me Alary a déposé une demande de constitution de partie civile, pour le mari de Delphine Jubillar et les enfants du couple. S'il l'obtient, celui qui partageait la vie (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ivanka Trump dans le viseur de sa belle-sœur, le top Karlie Kloss, après l’insurrection au Capitole
Mort de Stella Tennant : les causes du décès dévoilées
Affaire de la sex-tape : Karim Benzema bientôt devant la justice ?
Tomy, le pêcheur sexy, va rencontrer une ministre
France Gall : qui est Bruck Dawit, le dernier amour de sa vie ?