Disparition de Delphine Jubillar : Cet improbable surnom que Cédric a choisi en prison

Le 18 juin 2021, Cédric Jubillar a été arrêté puis incarcéré à la maison d'arrêt de Seysses près de Toulouse, accusé d'homicide par conjoint. Le mari de Delphine clame son innocence mais la justice estime qu'elle a suffisamment d'éléments à charge pour le maintenir sous les verrous. En prison, Cédric Jubillar a tenté de se forger un personnage et une réputation, dans un milieu où les égos sont nombreux et puissants. C'est ainsi qu'il s'est choisi un surnom bien particulier...

En arrivant dans le quartier d'isolement du centre pénitentiaire, l'artisan de 34 ans n'a pas souhaité révéler à ses voisins de cellule son identité. L'un d'eux s'est confié à un officier de police judiciaire, Le Breton, dont les propos sont rapportés dans les pages de Libération. On apprend ainsi que Cédric Jubillar s'est présenté comme Jon Snow, pas moins que le grand héros de la saga médiévale et fantastique de George R. R. Martin ! "Mais il s'est fait griller dès le premier tour, on le connaissait de la télé", précise alors la source, pleine de malice.

Alors quitte à être "grillé" parce qu'il est passé au JT sur le petit écran, autant en jouer. Il semblerait que l'époux de la disparue de Cagnac-les-Mines a pris un malin plaisir à se prendre pour une star, conscient de la médiatisation de l'affaire. Il ira même jusqu'à faire de macabres déclarations et aurait pu faire de fausses confessions à un autre détenu pour brouiller les pistes. En effet, un...

Lire la suite


À lire aussi

Disparition de Delphine Jubillar : Cet appel interdit de Cédric en prison qui pourrait lui coûter cher
Britney Spears surexcitée : cette improbable grande première qu'elle s'offre à 40 ans !
Disparition de Delphine Jubillar : cette méthode qui "va finir par payer" pour retrouver son corps

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles