Disparition de Delphine Jubillar : les enquêteurs prennent une grande décision et mettent fin à un dossier

Disparition de Delphine Jubillar : les enquêteurs prennent une grande décision et mettent fin à un dossier

Depuis plus de deux ans, Delphine Jubillar n'a plus donné aucun signe de vie. Mais le corps de l'infirmière de 35 ans reste également introuvable. Une affaire extrêmement mystérieuse qui intrigue de nombreuses personnes, bien au-delà des frontières du petit village de Cagnac-les-Mines, lieu de disparition de la jeune femme. De nombreux médiums se sont ainsi emparés de l'affaire pour tenter de retrouver la trace de Delphine Jubillar.

Ce mercredi 18 janvier, nos confrères d'Actu Toulouse ont notamment cité l'exemple d'un badaud muni d'un pendule ou d'une femme "aux sensations médiumniques" trop bouleversée pour poursuivre une battue organisée de nuit, le 10 janvier 2023, non loin du domicile de Delphine et Cédric Jubillar. Tous ces individus "extra-lucides" sont persuadés de pouvoir déceler des éléments imperceptibles pour une personne lamba. Mais pour l'heure, tous ont fait chou-blanc et n'ont pas permis à l'enquête d'avancer.

Les voyants écartés de l'enquête

C'est pourquoi la justice vient de prendre une grande décision. Selon Actu Toulouse, elle a définitivement écarté toute hypothèse émanant de ces médiums autoproclamés. Pourtant, plusieurs centaines d'entre eux affirmaient détenir des informations concernant le lieu où se trouverait le corps de Delphine Jubillar, ou auraient aussi entendu l'infirmière disparue leur parler. Les juges d'instruction ou les gendarmes ont ainsi reçu des centaines de courriers et appels téléphoniques qui ont été (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE J'ai découvert que mon mari était mon cousin pendant ma grossesse
Un petit garçon multiplie les coliques, les médecins trouvent un objet surréaliste dans son estomac
Couple disparu dans les Deux-Sèvres : Leslie et Kevin aperçus faisant des courses au Portugal ?
Hérault : il s'évade sur le chemin de la prison et fait du stop pour son plus grand malheur
L'homme qui résolvait les cold cases accusé de deux viols sordides il y a 30 ans