Disparition de Delphine Jubillar: comment les enquêteurs poursuivent leurs recherches

Alexandra Gonzalez avec Justine Chevalier
·2 min de lecture
Des volontaires participent à une battue le 23 décembre 2020 pour tenter de retrouver Delphine Jubillar, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre à Cagnac-les-Mines (Tarn). - Fred SCHEIBER © 2019 AFP
Des volontaires participent à une battue le 23 décembre 2020 pour tenter de retrouver Delphine Jubillar, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre à Cagnac-les-Mines (Tarn). - Fred SCHEIBER © 2019 AFP

L'enquête se poursuit pour tenter de retrouver Delphine Jubillar, cette mère de famille portée disparue depuis le 16 décembre. A la demande des gendarmes, la mairie de Cagnac-les-Mines, où cette infirmière réside avec son mari et leurs deux enfants, a recensé tous les puits, sur les terrains privés et dans l'espace public, dans la commune et dans les villages alentours.

Un recensement des trous mais aussi des zones escarpées a également été effectué en vue de l'organisation de nouvelles fouilles. Ces recherches vont être désormais exclusivement menées par les gendarmes en charge de cette enquête, alors qu'une information judiciaire est ouverte pour "arrestation, enlèvement, détention ou séquestration arbitraire pendant plus de 7 jours accomplis".

Recherches ciblées

Mercredi 23 décembre, une battue citoyenne rassemblant près d'un millier de personnes a été organisée. Répartis par groupe, les riverains ont sondé notamment les zones uniquement accessibles à pied, dans un rayon de 4 à 5 kilomètres autour de Cagnac-les-Mines. Cette battue n'avait pas donné de résultats. Pour l'heure, aucune nouvelle battue de ce type n'est prévue, les gendarmes ciblant désormais leurs recherches.

La semaine dernière toujours, une perquisition a été menée au domicile du couple Jubillar, en présence de Cédric Jubillar, l'époux de Delphine. C'est lui qui a signalé sa disparition après avoir constaté au petit matin du 16 décembre que sa femme n'était plus dans la maison. Le couple est en instance de divorce. Des relevés d'indices ont été réalisés.

Dans le même temps, du porte-à-porte a également été organisé chez les riverains, à la recherche d'éléments nouveaux. Les axes routiers aux abords de la commune ont également été vérifiés. Cinq secteurs nouveaux ont été fouillés la semaine dernière, des plongeurs ont également sondé un lac à proximité alors que, selon le procureur de Toulouse, rien n'indique que cette disparition soit volontaire.

Article original publié sur BFMTV.com