Disparition de Delphine Jubillar : cet endroit que les enquêteurs ont spécifiquement fouillé

·1 min de lecture

C'est un fait divers qui semble pour le moment loin d'être résolu. Disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre, Delphine Jubillar demeure introuvable et aucune piste ne semble pour l'heure permettre de déterminer ce qui aurait pu lui arriver. Le temps passe et un mois plus tard, l'enquête suit toujours son cours afin de mettre la main sur le moindre indice qui pourrait renvoyer à la mère de famille. Ce lundi 1er février, Me Philippe Pressecq, avocat des cousines et amies de la jeune infirmière de 33 ans, s'est confié à Paris Match concernant les dernières investigations menées et sur l'avancée du dossier. Il indique notamment que des plongeurs se sont mis à fouiller le Tarn à Marssac, non loin de Cagnac-les-Mines, où est situé le domicile de Delphine Jubillar. Un lieu déterminant dans l'enquête ? L'avocat ne peut le confirmer : "Pourquoi spécifiquement à cet endroit ? Nous ne le savons pas. Il semble que depuis la disparition de Delphine le 16 décembre les enquêteurs ont des éléments puisque l'affaire a rapidement pris un tour criminel." a-t-il déclaré avant d'ajouter : "Nous avons eu une enquête intense, exhaustive et complète deux jours après la disparition. Soit cela est dû à un excès de zèle du parquet. Soit il y a des éléments précis qui permettent tout de suite de définir une disparition inquiétante."

Au fil des recherches, quelques découvertes à creuser davantage ont tout de même été effectuées mais elles ne mènent pour l'heure (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Disparition de Delphine Jubillar : où perd-t-on la trace de l'infirmière ?
Un jeune footballeur poignardé à mort après avoir tenté de défendre un livreur
Disparition de Delphine Jubillar : la phrase glaçante d'une voisine la nuit de sa disparition
Disparition de Delphine Jubillar : ces profils de “pervers” qui ont été interrogés
Disparition de Delphine Jubillar : ce texto de son mari Cédric envoyé à 4h du matin à une voisine