Disparition de Delphine Jubillar : ces deux raisons pour lesquelles personne n'a été placé en garde à vue

·1 min de lecture

Delphine Jubillar demeure introuvable. Depuis le 16 décembre dernier, l'infirmière de 35 ans est portée disparue après qu'elle ne soit pas revenue d'une promenade avec ses chiens durant la nuit. C'est son mari Cédric, qui au petit matin, a signalé la disparition de son épouse, avec qui il était en instance de divorce. Et depuis maintenant 80 jours, aucune garde à vue n'a été rendue possible dans cette affaire, tandis que la thèse du départ volontaire a été écartée du dossier, précise France Bleu. Et ce pour deux raisons, rapporte le site d'information.

Tandis qu'une information judiciaire pour enlèvement, détention ou séquestration arbitraire, les juges d'instruction pourraient selon France Bleu terminer de rassembler des indices graves et concordants permettant de placer quelqu'un en garde à vue. Ce qui est possible puisque de nouvelles personnes continuent d'être entendues par les enquêteurs et que la piste d'une mauvaise rencontre est fouillée. Soit tout simplement, les juges d'instruction n'ont aucun élément permettant d'incriminer qui que ce soit. Une hypothèse que redoutent les enquêteurs ainsi que l'entourage de Delphine Jubillar, qui s'impatiente de découvrir ce qui est arrivé à la mère de famille.

Le coup de gueule de la mère de Cédric Jubillar

Une attente insoutenable, tandis que de son côté Cédric Jubillar continue d'être la cible de certains, qui estiment qu'il est à l'origine de la disparition de son épouse. Après un parallèle (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

La surprenante demande criminelle de deux hommes à leur voisin
Mort d'Elisa Pilarski : son compagnon mis en examen
Disparition d'Anne-Frédéric Obszynski : pourquoi la thèse de la noyade est privilégiée
Disparition de Delphine Jubillar : ces prélèvements faits sur son fils de 6 ans
Delphine Jubillar : cette hypothèse que l'avocat de son mari trouve “relativement crédible”