Disparition de Delphine Jubillar : la compagne du mari ressort de garde à vue sans mise en examen

·2 min de lecture
AFP / Fred SCHEIBER

La compagne de Cédric Jubillar est sortie libre jeudi soir, sans charges retenues, de la gendarmerie de Gaillac (Tarn), après un jour et demi de garde à vue pour "recel de cadavre", dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar. "Madame ressort libre. La garde à vue s'est très bien passée. La garde à vue est terminée. Les enquêteurs ont exploité tout le temps qui leur est offert par le code de procédure pénale", a déclaré à des journalistes Me Fabienne Bex, son avocate.

A lire :Affaire Delphine Jubillar, le double jeu du mari trompé

Cette femme de 44 ans avait été interpellée mercredi vers 07f00 dans sa maison près d'Albi, où elle vit avec son fils, un ami de Cédric Jubillar. Sa maison a été perquisitionnée pendant trois heures, puis elle a été conduite à la gendarmerie de Gaillac.

Relation amoureuse depuis avril

La quadragénaire et Cédric Jubillar ont entamé une relation amoureuse en avril, peu après une battue destinée à découvrir des indices permettant de retrouver la disparue. Depuis six mois, et l'incarcération du trentenaire, ils correspondent par lettres. Cédric Jubillar avait révélé leur liaison en diffusant une photo d'eux sur Facebook, qui avait choqué nombre de proches de la disparue.

Dans cette enquête sans corps, ni aveux, Cédric Jubillar demeure le suspect numéro 1. Depuis le début de l'enquête, il se dit innocent mais la justice estime disposer d'un faisceau d'indices suffisant pour le maintenir en détention provisoire. Le peintre-plaquiste de 34 ans est détenu à l'isolement à la maison d'arrêt de Seysses, près de Toulouse, depuis sa mise en examen pour homicide volontaire par conjoint, le 18 juin.

Lors de l'interpellation de Cédric Jubillar le 16 juin dernier, les juges d'instruction(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles