Disparition de Delphine Jubillar: la battue citoyenne n'a rien donné

Hugo Septier
·1 min de lecture
Une battue citoyenne à Cagnac-les-Mines, le 23 décembre 2020  - Fred SCHEIBER / AFP
Une battue citoyenne à Cagnac-les-Mines, le 23 décembre 2020 - Fred SCHEIBER / AFP

La mobilisation a été infructueuse. Disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre dernier à Cagnac-les-Mines dans le Tarn, Delphine Jubillar, 33 ans, reste introuvable malgré la battue citoyenne mise en place ce mercredi, à laquelle ont participé un bon millier de personnes.

La battue, qui s'est terminée aux alentours de 18h, n'a pas permis l'obtention d'éléments probants bien qu'une dizaine d'objets, dont un couteau, ont été mis sous scellés pour de prochaines analyses.

Forte mobilisation

Beaucoup de riverains de cette commune du Tarn se sont mobilisés, tout comme des chasseurs, des bénévoles de la Croix-Rouge, des gendarmes au repos, mais aussi le mari de la disparue, qui refuse toujours de s'exprimer publiquement, mais qui souhaite obtenir des réponses.

Ce mercredi encore, une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration" a été ouverte par le parquet de Toulouse. L'enquête a été confiée à deux juges d'instruction toulousains.

Article original publié sur BFMTV.com