Disparition d’Estelle Mouzin : les recherches reprennent en présence de Monique Olivier pour retrouver le corps

C’est un nouvel espoir pour la famille alors que les recherches pour retrouver le corps d’Estelle Mouzin ont repris, lundi 26 avril, à Issancourt-et-Rumel (Ardennes). Une nouvelle piste est suivie par les enquêteurs suite au témoignage de Monique Olivier, la femme de Michel Fourniret, qui a avoué avoir accompagné son mari le jour où il s’est débarrassé du corps de la fillette, en 2003. Des pelleteuses ont retourné la terre avec minutie. "Tous les signaux sont au vert, il espère au terme de ses recherches pouvoir retrouver Estelle. C’est du pas à pas, chacun nous rapproche de la vérité pour donner des réponses à la famille", détaille Didier Seban, avocat du père d’Estelle Mouzin. "Monique Olivier est catégorique" Un témoin a également permis d’orienter plus précisément les fouilles. "J’ai cherché dans la sapinière et au bout d’une heure, je suis tombé sur une espèce de fosse, avec de la terre redescendue, qui fait à peu près 1 mètre 20, 1 mètre 40, sous les ronces. Ça fait un peu comme une tombe", explique Daniel Delogne. De son côté, Éric Pelletier, journaliste pour France Télévisions, était en direct pour faire un point sur l’avancée des recherches. "Des fouilles interrompues avec la nuit et au terme de cette première journée de recherches, il n’y a pas eu d’avancée significative malgré les moyens déployés. Selon son avocat, Monique Olivier est catégorique sur le secteur à fouiller. Les fouilles doivent reprendre mais la zone est vaste, elles sont prévues pour durer toute la semaine."