Disparition d’Emilie en Isère : la randonneuse retrouvée morte, les détails sont glaçants

L'espoir n'est plus permis. Les proches d'Émilie Dakowski, qui s'inquiétaient de ne plus avoir de ses nouvelles depuis le 1er juin 2024, ont finalement appris que son corps sans vie avait été retrouvé le 10 juin. 10 jours plus tôt, la randonneuse âgée de 40 ans avait disparu après être partie se balader dans le massif de la Chartreuse (Isère). Le 11 juin, Éric Vaillant, Procureur de la République de Grenoble, lors d'une conférence de presse, a révélé que son corps avait été retrouvé. Un appel à témoins avait été lancé sur Facebook, dimanche 9 juin, par la compagnie de CRS des Alpes pour retrouver la randonneuse. Son corps a été retrouvé le lendemain, dans le lit de la rivière Roize, sur la commune de La-Sure-en-Chartreuse.

C'est l'employeur de la randonneuse qui avait alerté sur sa disparition

"Il semblerait qu’après plusieurs heures de course, elle se soit égarée et ait fait une chute mortelle d’une centaine de mètres de la barre rocheuse située au-dessus de l’endroit où on a découvert son corps", a ainsi précisé le procureur. La disparition de la randonneuse avait été signalée par son employeur le 5 juin après avoir constaté qu'elle ne revenait pas travailler. Des recherches avaient alors été lancées et son véhicule avait été retrouvé sur la place de l’église de Mont-Saint-Martin, point de départ de plusieurs randonnées en Chartreuse. Deux brigades cynophiles avaient alors été mobilisées, samedi 8 juin, et des (...)

Lire la suite sur Closer

Françoise Hardy : "Une scène épouvantable", pourquoi la chanteuse est restée fâchée toute sa vie avec sa mère
Mort de Françoise Hardy : "Nous t’avons veillée tard dans la nuit", Etienne Daho à son chevet pour son dernier souffle
Marne : après des malaises en série dans une école, des individus sans foi ni loi tentent des escroqueries à la chaîne
Château de Versailles : une catastrophe entraîne l’évacuation du château et l’intervention de plus de 100 pompiers
Kate Middleton atteinte d'un cancer : "Personne ne veut...", ces détails frappants sur son traitement