Disparition d’Emile, 2 ans, au Vernet : "bon courage…", ce troublant message reçu par le maire

Le petit Emile, âge de 2 ans et demi, a disparu depuis le 8 juillet dernier alors qu’il se trouvait dans le village du Vernet. Alors qu’aucune piste ne s’est voulue déterminante depuis, faute d’éléments trouvés, de nouvelles perquisitions ont été menées par les enquêteurs ce mardi 7 novembre. Au total, 36 nouvelles perquisitions ont eues lieu afin de récupérer le contenu de certains téléphones portables ou ordinateurs. Le but étant de trouver un éventuel "message ambigu".

Cette affaire continue d’intriguer la France entière, et de plonger les habitants du Vernet dans l’incompréhension. D’autant plus François Balique, le maire. Ce samedi 18 novembre, ce dernier était interrogé dans le cadre d’un reportage pour le 13h15 le samedi, réalisé pour France 2. Il a tenu à clamer une nouvelle fois sa confiance envers les habitants de son village, dont il est sûr qu’ils ne sont pas responsables : "Nous, on se connaît, on sait que les gens n'ont pas pu faire une chose pareille" explique le maire avant d'ajouter, "Ce n'est certainement pas quelqu'un du village, ça c'est sûr, j'en suis certains. Je n'ai même pas de doute sur le fait que quelqu'un soit susceptible d'avoir fait une chose pareille. C'est comme dans une famille, on se connaît quand même", a-t-il déclaré.

Le maire a reçu un message troublant 48h après la disparition d’Emile

Ce qui est également très intriguant au sujet de cette disparition, c’est qu’un fait similaire (...)

Lire la suite sur Closer

Obsèques de Régine : pourquoi elle ne voulait pas de corbillard à son enterrement
Avec l’aide de sa mère, il fait vivre un calvaire de plusieurs semaines à une femme qui n’avait rien demandé
Elle pense commander à un cocktail à 21 euros, une erreur de virgule la laisse avec une addition astronomique
“Je les tape !” : cette étonnante raison pour laquelle Lorie s’est mise à la boxe depuis la naissance de Nina
“Je ne lui ai pas pardonné” : ce choix de son ex Isabelle Adjani que Francis Huster a encore en travers de la gorge