Disparition d'Antoine : le beau-père avoue le meurtre

Au moment de la disparition d'Antoine, c'est lui qui parlait aux médias, qui coordonnait les battues avec les voisins, qui évoquait son "inquiétude". Finalement, devant les doutes des gendarmes, le beau-père a avoué avoir tué l'adolescent le mercredi 28 janvier 2015.

Etranglé dans son sommeil

Selon ses déclarations, il aurait étranglé Antoine à l'aide d'un fil de fer, alors que l'adolescent était endormi. Il a ensuite déclaré s’être débarrassé du corps de l’adolescent lesté de poids et de parpaings. « Le corps a été retrouvé à l’endroit indiqué. Qui d’autre pouvait savoir, si ce n’est lui ? », a précisé le procureur de la République de Béthune, Philippe Peyroux.
Le beau-père a été mis en examen pour assassinat ce mercredi soir.

Une disparition rapidement signalée

Le 28 janvier 2015, vers 19h, la mère d'Antoine Dupont, de retour de son travail, s'était inquiétée de ne pas voir son fils à la maison. Surtout, l'adolescent ne répond pas à ses appels, ce qui ne lui ressemble pas.
Sa disparition est signalée. Le beau-père d'Antoine est le dernier à avoir vu le garçon vivant, au domicile familial ce mercredi. Il est interrogé mais les enquêteurs ne retiennent rien de suspect dans ses déclarations.

Un beau-père qui multiplie les interviews

A l'époque, le beau-père était très impliqué pour tenter de retrouver l'enfant. Il avait confié son "angoisse" devant notre caméra :

Placé en garde à vue

Un an plus tard, les gendarmes reprennent l'enquête de zéro. Ce mardi, ils placent le beau-père en garde à vue. Ils ont quelques soupçons mais aucune certitude. L'homme craque rapidement.
Le beau-père d'Antoine aurait expliqué les motifs de son terrible geste mais la justice ne les a pas divulgués pour le moment.