Disparition de Bouteflika : beaucoup de critiques, peu de louanges

·1 min de lecture
En guise de réactions à la mort de l'ex-président Bouteflika, les autorités algériennes ont décrété la mise en berne des drapeaux mais, à l'instar des médias, ont fait le service minimum. Quant à la rue et à la diaspora algériennes, elles sont plus critiques qu'élogieuses à l'endroit du disparu. 
En guise de réactions à la mort de l'ex-président Bouteflika, les autorités algériennes ont décrété la mise en berne des drapeaux mais, à l'instar des médias, ont fait le service minimum. Quant à la rue et à la diaspora algériennes, elles sont plus critiques qu'élogieuses à l'endroit du disparu.

Comment les Algériens ont-ils réagi à la mort d?Abdelaziz Bouteflika qui a été leur président pendant vingt ans ? Au lendemain de l?annonce de la nouvelle, force est de constater qu?il y a eu peu de commentaires aussi bien dans les médias que dans la rue. Les autorités ont cependant paru embarrassées et les citoyens, pas franchement saisis d?importants signes de tristesse. Pour rappel, l?ex-chef de l?État, qui a battu le record de longévité à la tête de l?Algérie (1999-2019), est décédé ce vendredi à l?âge de 84 ans, deux ans et demi après son spectaculaire départ du pouvoir. Omniprésent durant des décennies mais devenu quasi invisible depuis un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2013, M. Bouteflika n?avait donné aucun signe de vie depuis que la rue et l?armée l?avaient contraint à la démission, le 2 avril 2019. Depuis cette date, celui que les Algériens appelaient familièrement « Boutef » s?était enfermé dans la solitude de sa résidence médicalisée de Zeralda, où il a continué à jouir de tous les privilèges, selon des médias. Selon ce site d?information, M. Bouteflika est mort à Zeralda, entouré de sa soeur Zhor, son frère Nacer et d?autres membres de sa famille. Un autre de ses frères, Saïd, emprisonné pour des accusations de corruption, a demandé à assister aux obsèques, selon le site Sabqpress.

À LIRE AUSSIAbdelaziz Bouteflika, un destin algérien contrasté

Service minimum pour les autorités et les médias

Les autorités, mutiques jusqu?en fin de matinée [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles