Disneyland Paris : une jeune femme empêchée d'allaiter en public par des agents de sécurité

·2 min de lecture
Nouvelle polémique autour de l'allaitement en public

Sous le feu des critiques, la direction du parc d'attractions s'est excusée sur Twitter.

L'incident a logiquement choqué la mère de famille. Il y a quelques jours à Disneyland Paris, une jeune femme qui était en train d'allaiter son bébé a vu des agents de sécurité venir à sa rencontre pour lui demander de cacher son sein.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Selon l'auteure du tweet ci-dessus, les agents de sécurité auraient justifié leur demande en affirmant à la jeune femme que son allaitement "choquait la clientèle étrangère". La même source affirme que la maman aurait filmé l'intervention des agents, mais que ceux-ci lui ont ensuite demandé de leur "remettre la vidéo".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Directement interpellée, la direction du parc d'attractions a fini par réagir par le biais du compte Twitter officiel de Disneyland Paris, livrant une réponse très diplomatique.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Alors que les polémiques autour de l'allaitement public se sont multipliées ces dernières mois, cette affaire a évidemment fait grand bruit sur Twitter. La députée LREM Fiona Lazaar, qui avait déposé il y a quelques mois un projet de loi visant à créer un délit d’entrave à l’allaitement, a ainsi annoncé avoir contacté directement la direction de Disneyland Paris, tout en rappelant son initiative législative.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles