Discours de Macron: retrouvez l'essentiel des annonces du président

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·5 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

SANTÉ - Emmanuel Macron s’est adressé solennellement aux Français ce mardi 9 novembre à 20h depuis l’Élysée pour promouvoir le rappel vaccinal face au rebond de l’épidémie et évoquer les priorités de la fin du quinquennat.

Le chef de l’État a réuni ce mardi matin un Conseil de défense sanitaire pour trancher sur le sujet le plus urgent: comment pousser les Français éligibles à une 3e dose - plus de 65 ans, soignants, obèses, victimes de comorbidités - à franchir le pas. Ce alors que le taux d’incidence augmente et que des études montrent une baisse de l’efficacité vaccinale au bout de quelques mois. Le conditionnement du pass sanitaire à cette dose de rappel pour les plus de 65 ans a donc été choisi, comme vous pouvez le voir dans les annonces ci-dessous.

La simple annonce de l’allocution présidentielle avait déjà donné un coup d’accélérateur aux demandes de rendez-vous de vaccination. En effet, lundi, plus de 97.000 créneaux ont été réservés pour une troisième dose sur Doctolib, soit plus du double que la moyenne des dernières semaines.

>> Retrouvez ici l’essentiel des annonces du président de la République:

Le pass sanitaire conditionné à la 3e dose de vaccin pour les +65 ans

Les plus de 65 ans voient le maintien de leur pass sanitaire conditionné à l’injection d’une troisième dose à compter du 15 décembre, annonce Emmanuel Macron. Cette décision a été prise car “nous n’en avons pas terminé avec la pandémie”, a rappelé le chef de l’État, “la cinquième vague a commencé en Europe”.

Le nombre de cas quotidien remonte en effet en France et des études montrent une baisse de l’efficacité vaccinale au bout de quelques mois. Selon le ministère de la Santé, la moitié des patients hospitalisés en soins critiques ont actuellement plus de 65 ans, alors qu’ils n’étaient qu’un tiers fin août.

Campagne de rappel pour les 50-64 ans

Les Français âgés de 50 à 64 ans pourront recevoir une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 à partir de début décembre, a annoncé Emmanuel Macron.

“Plus de 80% des personnes en réanimation ont plus de 50 ans, c’est pourquoi une campagne de rappel sera lancée à partir du début du mois de décembre pour nos compatriotes, âgés de 50 à 64 ans”, a-t-il déclaré lors d’une allocution télévisée. “Nous avons saisi les autorités scientifiques afin qu’elle puisse nous indiquer dans les tout prochains jours les modalités pratiques et les échéances à suivre”, a-t-il précisé.

“Vaccinez-vous”

Emmanuel Macron a commencé son allocution en revenant sur les dernières décisions prises pour protéger la population du Covid. Il indique également que “51 millions d’entre nous sont aujourd’hui complètement vaccinés, ce qui fait de nous l’un des pays du monde les mieux protégés”.

Le président lance un appel aux 6 millions de personnes non vaccinées contre le Covid. “Vaccinez-vous”. “Nous pouvons continuer à maîtriser la situation si chacun d’entre nous prend sa part. Vaccinez-vous pour pouvoir vivre normalement”.

Pas d’assouplissement des mesures sanitaires

“Tous les assouplissements un moment envisagés sont reportés à une date ultérieure pour conserver les règles en vigueur. (...) Même si je sais combien c’est difficile, le port du masque à l’école sera maintenu. Les gestes barrières feront l’objet d’une attention accrue. Nous avions tous relâché nos efforts, c’est bien normal, mais il faut les reprendre”, annonce le président qui précise que les contrôles de l’application du pass sanitaire seront renforcés.

Construction de nouveaux réacteurs nucléaires

Emmanuel Macron a annoncé que la France allait construire de nouveaux réacteurs nucléaires sur son sol.

“Nous allons, pour la première fois depuis des décennies, relancer la construction de réacteurs nucléaires dans notre pays et continuer de développer les énergies renouvelables”, a-t-il dit.

Retraites: travailler plus longtemps

Emmanuel Macron juge les conditions “pas réunies” aujourd’hui, défend un report de l’âge légal. Il annonce “des décisions claires” sur les retraites l’année prochaine: “Travailler plus longtemps en repoussant l’âge légal, aller vers un système plus juste en supprimant les régimes spéciaux (...), aller vers plus de liberté en permettant de partir en retraite progressivement”.

Quand est-ce que cette réforme aura lieu? “Dès 2022” a dit le président sans préciser l’échéance. “La situation sanitaire que nous vivons et qui est en train de se dégrader”, ainsi que “le souhait unanime exprimé par les organisations syndicales et professionnelles de concentrer les efforts sur la reprise” et “le besoin de concorde en ce moment que vit notre nation font que les conditions ne sont pas réunies pour relancer aujourd’hui ce chantier”, a-t-il estimé.

Réforme de l’assurance chômage

Emmanuel Macron annonce une réforme de l’assurance chômage, avec un changement de règle pour indemniser les chômeurs. ”À partir du 1er décembre, une nouvelle étape va s’engager. Il faudra travailler au moins six mois dans les deux dernières années pour être indemnisé, contre quatre actuellement.

36 attentats déjoués depuis 2017

“Nous avons depuis 2017 recruté 10.000 policiers et gendarmes, augmenté substantiellement le budget de la Justice. Les résultats sont là: nous avons déjoué 36 attentats, la baisse d’un quart du nombre de cambriolages et des vols de véhicule, des saisies et des arrestations record en matière de trafic de drogue”, a-t-il énuméré.

Viser le plein emploi

“Nous ne devons pas viser 7% de chômage, mais bien le plein emploi”, a lancé Emmanuel Macron en vantant son bilan en matière d’emploi.

Des efforts pour l’hôpital public

Après le volet sur la crise sanitaire, le président s’attaque au volet économique de son mandat: “Nos soignants ont été augmentés de 200 à 400 euros par mois en moyenne, 500 établissements hospitaliers vont être restaurés, des milliers de maisons de retraites vont être rénovées dans un effort inédit de 19 milliards d’euros. Jamais, depuis la création de la Sécurité sociale, nous n’avions autant investi dans la santé (...) après des décennies d’abandon”.

À voir également sur Le HuffPost: Pourquoi la France a commandé 50.000 doses de pilules anti-Covid

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles