Discours d'Emmanuel Macron : "On attendait peut-être une parole un peu plus forte, qui prend du recul", déplore Arié Alimi

franceinfo
·1 min de lecture

"Nous continuerons ce combat pour la liberté" dont Samuel Paty est "le visage", a déclaré mercredi soir Emmanuel Macron lors de l'hommage national rendu à l'enseignant assassiné. "On attendait peut-être une parole un peu plus forte, un peu plus haute, qui prend du recul", a expliqué sur franceinfo jeudi 22 octobre Arié Alimi, avocat de la Ligue des droits de l’Homme et d'une des femmes agressées sur le Champ-de-Mars.

>> Suivez notre direct pour avoir les dernières informations sur l'enquête et les conséquences de l'assassinat de Samuel Paty.

franceinfo : Qu'avez-vous pensé du discours d'Emmanuel Macron ?

Il a peut-être eu des mots d'apaisement, maintenant on a un peu peur de ce qui se passe depuis cet atroce attentat qui a touché le cœur de la République, on a un peu peur de tous les anathèmes qu'on entend du matin au soir et qui appellent à fracturer la République, notamment en visant les musulmans. On attendait peut-être une parole un peu plus forte, un peu plus haute, qui prend du recul.

De qui viennent ces appels ?

D'une grande partie des forces politiques françaises, des médias. On entend des mots très durs pour ceux qui sont musulmans en France, on entend également des appels à viser des musulmans. Bien évidemment il faut lutter contre l'islamisme politique qui a engendré (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi