Discours de Biden, Trump au golf... Ces moments marquants de la nuit américaine

Clarisse Martin
·3 min de lecture
Joe Biden et Kamala Harris, le 7 novembre 2020 à Wilmington (Delaware) - ANDREW HARNIK / POOL / AFP
Joe Biden et Kamala Harris, le 7 novembre 2020 à Wilmington (Delaware) - ANDREW HARNIK / POOL / AFP

Joe Biden a été élu 46e président des États-Unis ce samedi 7 novembre. L'annonce, faite par les médias américains, est tombée aux alentours de 11h30, heure de Washington D.C., soit 17h30, heure de Paris.

Une journée notamment marquée par des scènes de liesse dans les grandes villes américaines, et par le refus de Donald Trump de concéder la victoire à son adversaire démocrate. Dans le camp républicain, peu de figures, hormis les ténors Mitt Romney ou encore Jeb Bush, ont rompu les rangs pour féliciter le président-élu, et le silence a prévalu.

Retour sur cinq moments marquants de cette journée historique.

· "On l'a fait, Joe!": l'appel de Kamala Harris

Colistière de Joe Biden, Kamala Harris, qui va devenir la première femme à occuper le poste de vice-présidente des États-Unis, a appris le résultat de l'élection présidentielle alors qu'elle faisait son jogging.

"On l'a fait, Joe! Tu vas être le prochain président des États-Unis", s'est-elle exclamée au téléphone avec Joe Biden, dans une vidéo diffusée sur son compte Twitter.

· Donald Trump apprend les résultats en jouant au golf

Au moment de l'annonce des résultats du scrutin, Donald Trump s'adonnait au golf dans son propre club situé non loin de Washington. Sur Twitter, le président sortant a multiplié les tweets rageurs et accusé son adversaire de se "précipiter pour se présenter faussement" en vainqueur, sans féliciter Joe Biden, ce qu'il n'a toujours pas fait à cette heure.

Aucune obligation formelle n'existe, mais le fait d'admettre sa défaite fait partie de la tradition à Washington, souligne l'Agence France-Presse (AFP).

Des photographies ont ensuite montré le milliardaire de retour à la Maison-Blanche, portant une casquette floquée "Make America great again", lèvres pincées et mine défaite.

· Restaurer "l'âme de l'Amérique", prône Kamala Harris

"Mettons-nous au travail" pour restaurer "l'âme de l'Amérique", a déclaré la nouvelle vice-présidente des États-Unis lors d'une adresse à la Nation américaine précédant celle de Joe Biden dans la soirée (aux alentours de 3 heures du matin, heure de Paris).

"Vous avez fait preuve de courage et de résilience" face à la crise du Covid-19, a salué Kamala Harris.

"Vous avez marché, vous avez manifesté pour l'égalité, pour la Justice, pour notre pays. Et ensuite vous êtes allés voter. Et le message est clair: vous avez choisi la décence et l'unité. Vous avez choisi Joe Biden comme prochain président des États-Unis", a-t-elle poursuivi, ajoutant qu'elle était la "première" femme à accéder à ce poste, mais qu'elle ne "serai(t) par la dernière".

· Biden veut "guérir l'âme de notre Nation"

Le nouveau président des États-Unis a pris la suite de Kamala Harris, expliquant avoir "voulu devenir président pour guérir l'âme de notre Nation". Sur Twitter, il avait précédemment souligné l'avènement d'"un jour nouveau en Amérique".

"Il est temps d'abandonner les discours durs", a déclaré Joe Biden lors de son discours, affirmant qu'il était "fier d'être démocrate" mais qu'il gouvernerait "comme un président":

"Je travaillerai autant pour ceux qui n'ont pas voté pour moi que pour ceux qui ont voté pour moi. Je suis fier d'être démocrate, mais je gouvernerai comme un président", a-t-il promis.

· Un feu d'artifice dans le ciel de Wilmington

Dans le fief de Joe Biden, à Wilmington, dans l'État du Delaware, un feu d'artifice est venu clore le discours des nouveaux président et vice-présidente et par là-même une journée historique.

Un spectacle pyrotechnique qui a illuminé le ciel des noms de Joe Biden et Kamala Harris, ainsi que d'une carte des États-Unis, ou encore du nombre "46", Joe Biden étant le 46e président-élu.

Article original publié sur BFMTV.com