Discothèques : l'expérimentation sur les risques de Covid-19 reportée faute de volontaires

·1 min de lecture

Les deux soirées test inédites prévues samedi à Paris sur les risques de transmission du Covid en discothèque chez des personnes vaccinées ont été repoussées "à une date ultérieure", faute de volontaires en nombre suffisant, ont annoncé les organisateurs.

Les organisateurs, qui espéraient recruter 4.400 Franciliens intégralement vaccinés, âgés de 18 à 49 ans, ont indiqué que le "nombre de volontaires (n'était finalement) pas suffisant pour permettre à l'étude d'apporter, dans le contexte épidémique actuel, des résultats concluants", dans un communiqué.

Une date ultérieure

Baptisée "Reviens la nuit", et pilotée par l'agence de recherche ANRS/Maladies infectieuses émergentes avec l'AP-HP (Assistance publique - Hôpitaux de Paris), l'expérience devait se dérouler de 23 h samedi à 6 h du matin dimanche, dans deux salles, le Cabaret sauvage (XIXe arrondissement) et la Machine du Moulin Rouge (XVIIIe).

"Les équipes scientifiques, logistiques et artistiques restent mobilisées et unies sur ce projet pour une expérimentation qui se tiendra à une date ultérieure lorsque toutes les conditions nécessaires à sa réalisation seront favorables et plus propices au temps de la recherche", poursuit le communiqué.

Évaluer la transmission du SARS-CoV-2 lors d'événements "clubbing"

L'expérience avait pour but d'évaluer "la transmission du SARS-CoV-2 lors d'événements 'clubbing' en intérieur, à jauge pleine, chez des gens vaccinés", expliquait avant le report le coordinateur du projet, le Dr Jérémy Zeg...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles