"Je vous dis au revoir" : Axel Kahn publie une lettre bouleversante

·1 min de lecture

"Je vais mourir, bientôt". Le professeur Axel Kahn, généticien et président de la Ligue contre le Cancer a livré ce vendredi 21 mai dans les premières heures de la matinée un adieu plein d'émotion et de sagesse, dans un texte publié sur sa page Facebook, qu'il a intitulé "Le bout du chemin". Il y dévoile comment il aborde ses derniers instants, en faisant une distinction : face à la mort, "il y a ce que l'on désire qu'elle soit, et ce qu'elle est".

Le médecin, lui-même cancérologue, n'a pas de difficulté particulière avec celle-ci : "la mort m’est habituelle depuis si longtemps, elle ne m’obsède pas. Il n’empêche, j’ai depuis longtemps la curiosité de ce que sera mon attitude devant la mort." Et va même jusqu'à nier une éventuelle "terreur" qui pourrait s'emparer de lui.

Axel Kahn est "apaisé", à l'image de son attitude ces dernières semaines dans les médias, presque amusé face à la possibilité d'avoir peur de ne plus vivre. "Or, je suis comme j’espérais être : d’une totale sérénité. Je souris quand mes collègues médecins me demandent si la prescription d’un anxiolytique me soulagerait. De rien, en fait, je ne ressens aucune anxiété. Ni espoir - je ne fais toujours pas l’hypothèse du bon Dieu -, ni angoisse. Un certain soulagement plutôt."

Le 11 mai, la Ligue contre le Cancer annonçait que son président allait se mettre en retrait de ses fonctions, frappé par un cancer qui s'est aggravé ces derniers temps. "Tout traitement à visée curative, ou même frénatrice, est désormais sans (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - "J'ai un peu peur" : Luana Belmondo au chevet de son fidèle compagnon
Charlene de Monaco encore excusée pour une absence notable
VIDEO - La maquilleuse de Nicolas Sarkozy partage une anecdote savoureuse
Yann Moix sans pitié avec ses parents : "Je souhaite leur mort"
Eurovision 2021 : qui est Destiny, favorite pour Malte avec "Je me casse" ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles