Les dirigeants du monde saluent la mémoire de la reine Elizabeth II

La pluie d'hommages pour saluer la mémoire d'Elizabeth II se poursuit dans le monde.

Le président italien Sergio Mattarella a rendu hommage à la reine en signant le registre de condoléances à l'ambassade du Royaume-Uni à Rome.

"La reine Elizabeth II a inspiré, par sa sagesse et son exemplarité, des générations entières de citoyens du monde. La République italienne est reconnaissante de l'amitié qui lui a été témoignée pendant son règne. Les Italiens pleurent la souveraine bien-aimée d'un pays ami et allié", a écrit le dirigeant italien.

En France, l'ancien président François Hollande s'est rendu samedi à l'ambassade britannique à Paris pour signer le registre de condoléances.

"À la reine Elizabeth qui a défendu les valeurs de paix, de liberté et de démocratie", a écrit l'ancien locataire de l'Élysée.

En Australie, des responsables politiques ont déposé des couronnes de fleurs au pied d'une statue de bronze de la reine Elizabeth.

Bien que son rôle soit largement cérémoniel, le monarque britannique est également le chef d'État en Australie, l'un des 14 royaumes en dehors du Royaume-Uni.

"C'était une personne très travailleuse et respectueuse. C'est formidable d'avoir eu une femme qui a été si fidèle à ses fonctions et qui a représenté tant de choses pour tant de personnes," dit Emma, une Australienne qui a participé à la cérémonie d'hommages à la reine.

L'ancienne plus grande colonie anglaise aussi, salue la mémoire de la reine.

En Inde des étudiants de Bombay, ont réalisé vendredi des œuvres d'art en hommage à la souveraine. Les jeunes artistes ont exposé les portraits colorés de la reine dans la rue.

Malgré son indépendance, l'Inde est restée fidèle au Commonwealth britannique.