Ligue des champions : la directrice du Stade de France ne «veut pas désigner de coupables»

Il s'agit de sa première prise de parole depuis les incidents survenus lors de la finale de la Ligue des champions en mai dernier. Alexandra Boutelier, directrice du Stade de France, où s'est déroulé l'évènement, était l'invitée d'Europe 1 Sport ce jeudi. Elle a partagé au micro de Virginie Phulpin et Jacques Vendroux sa "blessure intense". "Il n'y a pas un jour où je ne me demande pas ce que j'aurais pu faire de mieux", avoue-t-elle.

>> LIRE AUSSIFinale de Ligue des champions : 5.000 témoignages recueillis par Liverpool

Toutefois, hors de question pour elle d'accuser qui que ce soit. "La tentation serait grande d'aller désigner des coupables. Ce ne sera pas la mienne", a-t-elle assuré tout en insistant sur le bon déroulé des différents évènements accueillis par le Stade de France depuis son inauguration en 1998. "Pour gérer une infrastructure de cette taille, il faut une coopération entre les organisateurs de l'évènement. Et je tiens à rappeler que pendant 23 ans, la coopération entre les uns et les autres a été absolument exceptionnelle".

La question de la grève du RER B

Pour illustrer ses propos, Alexandra Boutelier prend l'exemple de la soirée du 13 novembre 2015 où les organisateurs avaient dû gérer la sortie du Stade de France alors que deux kamikazes s'étaient fait exploser à proximité de l'enceinte, quelques minutes auparavant.

Concernant cette triste soirée du 28 mai dernier, la directrice générale du Stade de France a été interrogée sur le mouvement ...


Lire la suite sur Europe1