« Directrice » : splendeur et misère de la cancel culture

·1 min de lecture
The Chair (La Directrice) avec Sandra Oh, Nana Mensah et Holland Taylor.
The Chair (La Directrice) avec Sandra Oh, Nana Mensah et Holland Taylor.

Dans la première séquence de Directrice, Ji-Yoon Kim prend possession de son nouveau bureau. Prof de littérature anglaise à Pembroke, une université réputée (et imaginaire) de la côte est des États-Unis, la quadragénaire vient d?être nommée directrice du département d?anglais. Parce que Ji-Yoon est jouée par Sandra Oh, une actrice d?une remarquable subtilité, tout un monde d?émotions se lit sur son visage, l?excitation, l?angoisse, l?incrédulité d?avoir percé le plafond de verre en devenant la première femme à occuper ce poste prestigieux. Perdue dans ses pensées, Ji-Yoon s?assied sur son fauteuil? qui s?effondre aussitôt.

Le ton est donné : Directrice sera le portrait d?une femme qui avance sur un fil. Certes, Ji-Yoon a vaincu les mauvaises langues qui, raconte-t-elle en confidence à une collègue, se demandaient au départ « ce que cette Asiatique pouvait bien avoir à raconter sur Emily Dickinson ». Mais le pouvoir qu?on vient de lui confier a-t-il la moindre valeur ? Les étudiants délaissent la littérature, les cours sont dépeuplés? et l?équipe enseignante, largement composée de grands pontes confits dans leurs certitudes, paraît mal préparée à séduire la génération TikTok. Et puis, comment réagir face à la fronde étudiante suscitée par Bill Dobson (Jay Duplass), le prof star du département, qui a lancé un « Heil Hitler » indubitablement sarcastique lors d?un cours sur l?absurde ?

« Culture wars »

Parce qu?elle est le théâtre privilégié des culture wars, ce [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles